Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

La politique de santé

La santé étant une valeur privilégiée au centre de la petite enfance Le Jardin charmant, il est important que tous les parents et les éducatrices soient informés de la politique en vigueur pour la préserver. En effet, un enfant en santé est plus heureux et ses parents aussi. Ils peuvent dormir la nuit, quitter l'âme en paix pour le travail et passer de bons moments en famille.

 

D'abord, il faut comprendre que les enfants sont plus vulnérables aux infections en raison du fait que, n'ayant jamais été exposés aux maladies, ils n'ont pas encore développé d'anticorps. De plus, certaines habitudes, comme le fait de tout porter à la bouche, favorisent la transmission des microbes et des virus responsables des infections. Cependant, le lavage des mains au savon et à l'eau diminue la transmission des microbes de 50%. Qui dit mieux ? Ainsi, prévenir les infections en service de garde est l'affaire de tous.

 

Au CPE Le Jardin charmant, nous mettons en place des mesures de contrôle qui favorisent la santé des enfants et des adultes. Le défi est d’intégrer toutes ces mesures dans un programme permanent. Le tableau 1 présente les principales mesures de contrôle à partir desquelles le CPE a élaboré sa politique de protection de la santé. Ces mesures sont définies selon trois axes.

 

Tableau 1 : Mesures de contrôle

 

PROTECTION DES PERSONNES

(les enfants, le personnel

et les parents)

ÉLIMINATION DES AGENTS

(virus, microbes)

PROTECTION DU MILIEU

(CPE)

Formation & éducation

Prévention & traitement

Adoption de normes de qualité

Pratiques d’hygiène

Nettoyage & désinfection

Adoption d’une politique d’exclusion

Immunisation

Maintien de la qualité de l’air

Surveillance épidémiologique

 

 

 

L'objectif poursuivi par la présente politique est d'établir un mode de fonctionnement commun entre les différents intervenants (parents, enfants et éducatrices) afin de favoriser la santé de tous en diminuant les risques d'infection. Nous désirons optimiser le taux de présence des enfants et du personnel en mettant en place des mesures préventives. Pour réaliser ce projet, nous avons besoin de la collaboration du personnel, des parents, des enfants et de la direction du CPE.

 

En effet, une meilleure connaissance des règles permettant de diminuer les infections permettra à chacun de bien jouer son rôle.

 

Immunisation :

Le service de garde constitue un milieu propice à la transmission de plusieurs maladies infectieuses. L'immunisation des personnes qui travaillent au CPE est une des mesures préventives les plus efficaces. Le CPE fera toutes les démarches nécessaires pour encourager et faciliter l'immunisation de son personnel.

 

En cas de maladie infectieuse aiguë ou en cas de doute, le CPE peut exiger de la part de l'employée un certificat médical attestant qu'elle ne présente pas de danger pour la santé des enfants.

Pratiques d’hygiène

Mesures mises en place par le personnel :

  • Le lavage des mains à l'eau et au savon avant et après chaque soin apporté à l'enfant
  • Les mesures de précaution universelles :
    • Le port des gants ;
    • Le pansement des plaies ;
    • Les procédures de nettoyage et de désinfection.Mesures mises en place par le service de garde :
    •  
  • L'entretien quotidien est effectué par une firme spécialisée ;
  • L'entretien de routine des surfaces et des équipements est effectué par le personnel ;
  • Une personne est affectée à l'entretien et à la désinfection quotidienne des jouets;
  • Une personne est affectée à l'entretien et à la désinfection quotidienne pour les surfaces du CPE
  • À la pouponnière, les jouets sont changés et désinfectés tous les jours ;
  • L'été, le sable est nettoyé et arrosé avec une solution d'eau de javel une fois la semaine.Mesures mises en place par les parents :
  •  
  •  
  • Respect du calendrier de vaccination de l’enfant ;
  • Laver les mains de l'enfant à l'arrivée au CPE et à la maison ;
  • Laver ses mains en quittant le travail pour y laisser ses microbes. Le service de garde constitue un milieu propice à la transmission de plusieurs maladies infectieuses. L'immunisation des enfants qui fréquentent le CPE est une des mesures préventives les plus efficaces. L'immunisation de base est disponible et gratuite au Québec. En cas de maladie infectieuse aiguë, le CPE peut exiger de la part des parents un certificat médical attestant que l'enfant ne présente pas de danger pour la santé des autres personnes fréquentant le centre.Politique d’exclusion : 
  • Considérez :
  • Le plus souvent, c’est le comportement de l’enfant qui nous indique s’il est malade. Mais s’agit-il d’une maladie sérieuse ? La règle d'or pour juger si l'enfant peut fréquenter le CPE, c'est qu'il doit être en mesure de participer aux activités de son groupe. L'enfant ne doit pas se retrouver en service de garde avec d'autres enfants quand son état de santé l'empêche de participer aux activités de jeux habituelles du service de garde et s'il nécessite des soins spéciaux importants de la part de son éducatrice.
  •  
  • Mesures touchant la santé des enfants :
  •  
    1. Le bien-être de l'enfant; l'enfant peut-il suivre les activités de la journée ?
    2. Les risques de contagion et la protection des autres enfants et du personnel ;
    3. Les ressources du CPE : un enfant malade nécessite des soins attentifs, affectueux et constants. L'éducatrice a entre 5 et 10 enfants sous sa responsabilité ;
  • Les besoins du parent : vous avez des obligations au travail. Prévoyez une ressource alternative. Soyez toujours disponible ou assurez-vous que quelqu'un le sera pour venir chercher votre enfant. Laissez un numéro où on peut vous joindre en tout temps.

 

Le CPE a établi cette politique santé afin de favoriser la santé de tous en diminuant les risques d'infection.

 

Le CPE demande aux parents de venir chercher leur enfant si :

  • 1 heure après l’administration de l’acétaminophène si l’enfant présente toujours 38.5 de fièvre accompagnée d'autres symptômes;
  • Il a de la difficulté à respirer ;
  • Il a vomi deux fois à l'intérieur de 24 heures ;
  • Il a eu deux diarrhées qui débordent de sa couche ou de sa culotte ou une diarrhée avec du mucus ou du sang ;
  • Écoulement purulent, paupières collées le matin, sensation de corps étranger. 
  • Le parent qui a un doute de la santé de son enfant ou sur sa capacité à fréquenter le service de garde doit consulter un médecin ou le CSSS[1] et doit les aviser que l’enfant fréquente un service de garde.
  •  

 

Quand l'enfant est malade au CPE :

 

  1. L'éducatrice informe la direction immédiatement.
  2. Si la situation de l'enfant se détériore, s'il n'est plus capable de suivre le groupe ou s'il présente l'un des symptômes décrits plus haut (fièvre, vomissements, diarrhée, etc.), la direction communique avec le parent ou le titulaire de l'autorité parentale. Dans cette situation, nous demandons aux parents de se présenter au CPE le plus rapidement possible.
  3. L'enfant ne peut réintégrer le CPE qu'aux conditions énoncées au point « Pour réintégrer le CPE » ou sur présentation d'un billet du médecin attestant qu'il peut le faire.

 

Les cas suivants entraînent une exclusion automatique : conjonctivite sévère, coqueluche, dermatomyosites, éruption cutanée, gale, hépatite A, impétigo, oreillons, infection de la gorge ou du larynx, scarlatine, pharyngite à streptocoque, poux, rougeole, rubéole, tuberculose. Le tableau 2 présente le cadre à la direction du CPE Jardin Charmant pour orienter la prise de décision (voir à la fin de la politique p.8)

 

Le personnel du service de garde n'est pas formé pour diagnostiquer la maladie de l'enfant. En cas de doute, les parents seront dirigés vers le médecin ou le CSSS.

 

Pour réintégrer le CPE :

L'enfant peut réintégrer le CPE à ces seules conditions :

  • Le symptôme a disparu ET ;
  • Il se sent assez bien pour participer aux activités régulières du service de garde ET ;

 

  • 24 heures se sont écoulées depuis le début du traitement aux antibiotiques, s’il y a lieu;

 

Il est important de se rappeler que la décision d'exclure un enfant tient compte de la capacité du CPE de prendre soin de l’enfant malade en réduisant les risques pour les autres. Réduire le taux d'infection au CPE ne peut que bénéficier à tous les enfants, à leurs parents et à leurs familles.

La direction se réserve le droit d'exiger une attestation médicale pour le personnel et pour les enfants dont l'état de santé peut être mis en doute.

 

 

 

Administration des médicaments :

 

N'oubliez pas qu’aucun médicament ne peut être donné à un enfant reçu dans un service de garde sans l'autorisation écrite du titulaire de l'autorité parentale et d'un médecin membre de la Corporation professionnelle des médecins du Québec.

 

Dans le cas d'un médicament prescrit, les renseignements inscrits par le pharmacien sur l'étiquette font foi de l'autorisation du médecin.

 

Malgré le premier alinéa, de l'acétaminophène, des solutions orales d'hydratation, des gouttes nasales salines, de la crème pour le siège à base d'oxyde de zinc ou de la crème solaire sans PABA, baume à lèvres peuvent être administrées à un enfant reçu dans un service de garde, sans autorisation médicale, pourvu qu'elles le soient conformément au protocole approprié et approuvé par le Ministère de la Famille.[2]

 

N.B. Aucun médicament dont la date de péremption est dépassée ne peut être administré au CPE. L'ordonnance doit être au nom de l'enfant et non à celui d'un membre de sa famille.

 

 

Maladie

Période de contagion

Besoin d'exclusion

Infection gastro-intestinale

(vomissement et/ou diarrhée)

Pendant toute la période de diarrhée

Si plus de deux épisodes de diarrhée. Diarrhée accompagnée de vomissement dans les derniers 24 heures. Présence de mucus ou de sang dans les selles.

Conjonctivite

Infection virale : de 1 à 2 semaines.

Infection bactérienne : surtout

au moment de l’écoulement.

La contagiosité diminue grandement avec l’application d’un traitement

Pas d’exclusion, sauf en cas

d’épidémie. En cas de fièvre ou

d’atteinte importante de l’œil,

diriger l’enfant vers le médecin et le réadmettre selon la recommandation du médecin.

Pharyngite streptococcique

Amygdalite streptococcique

Scarlatine streptococcique

Jusqu'à 24 heures après le début du traitement aux antibiotiques

24 heures après le début du traitement aux antibiotiques.

Rhume

Grippe

 

2 à 10 jours

2 à 7 jours

1 heure après l’administration de l’acétaminophène si l’enfant présente toujours 38.5 de fièvre accompagnée d'autres symptômes; /ou si l’enfant ne peut participer aux activités.

Varicelle

Zona

1 à 2 jours avant et jusqu’à 5 jours après le début de l’éruption

Si présence de forte fièvre et /ou si l’enfant ne peut participer aux activités.

Gale et poux

Jusqu'à ce que l'enfant soit traité

Jusqu'à ce que l'enfant soit traité et qu’il n’est plus aucune lente et des poux dans ses cheveux.

Impétigo

Jusqu'à 24-48 heures après le début du traitement aux antibiotiques

24 heures après le début du traitement aux antibiotiques.

 

Tableau 2 : Cadre à la direction du CPE Le jardin Charmant pour orienter la prise de décision en ce qui concerne l’exclusion d’un enfant malade

  • se référer au guide des infections en milieu de garde : www.mfa.gouv.qc.ca  BIBLIOGRAPHIE
  •  
  •  
  1. Alary M., Déry P., Guy M., Le Hénaff D., Proulx M-T., Raunault M-F., Soto J.C., Trudeau G., Prévention et contrôle des infections dans les centres de la petite enfance, Les Publications du Québec, 2002
  2.  
  3. Gagné Patricia, Le kaléidoscope de la qualité, Collection Ressources et petite enfance, Les Publications du Québec, 1993 
  4.  
  5. Larose Andrée, La santé des enfants… en services de garde éducatifs, Collection petite enfance, Les publications du Québec, 2000  
  6.  
  7. Proulx M., Richard M., et als, La santé des enfants en service de garde éducatifs, Collection petite enfance, Les publications du Québec, 2000 
  8.  
  9. Règlement sur les centres de la petite enfance, C-8.2, r.2, Québec 1998 
  10.  
  11. Comité de prévention des infections dans les centres de la petite enfance du Québec. Bye Bye les microbes ! Volume 6 –no 3 septembre 200

 

[1] La santé des enfants… en services de garde éducatifs, Collection petite enfance, Publications du Québec, 2000, p.133-134

[2] Règlement sur les centres de la petite enfance, section 2, art 60