Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Politique alimentaire

 

Le CPE a la volonté d’établir un menu varié et équilibré, élaboré à partir d’aliments sains, permettant d’offrir aux enfants un apport quotidien suffisant en nutriments essentiels à leur développement.

 

Ce document sert d’outil de référence pour les parents et le personnel du CPE. Il précise les choix du CPE sur divers aspects reliés à l’alimentation et sa position face aux allergies et aux intolérances alimentaires.

 

LE MENU

Le CPE Le Jardin Charmant offre un menu établi sur 5 semaines. Le menu d’une semaine est composé de repas végétariens et de repas à base de viande. De façon générale, il n’y a pas de répétition à l’intérieur de ces semaines, mis à part quelques plats favoris qui peuvent être présentés deux fois pour faire plaisir aux enfants!

 

La saison estivale a son propre menu de façon à profiter de l’abondance des fruits et légumes frais disponibles. Des repas plus légers sont aussi servis afin de tenir compte de la chaleur et des pique-niques.

 

 

Le CPE privilégie

  • L’équilibre entre les différents repas.
  • La consommation de fruits et de légumes frais en toutes saisons.
  • La consommation de jus purs et naturels sans sucre ajouté.
  • La consommation de collations et desserts préparés maison, visant à réduire les additifs et colorants alimentaires ainsi que l’abondance de sucre souvent présent dans les aliments prêts à servir.

Les portions servies sont proportionnelles à l’appétit des enfants. La quantité de nourriture préparée permet à l’enfant de prendre une 2ième portion du repas principal si tel est son désir. Un enfant ayant un faible appétit recevra une plus petite portion afin de respecter ses besoins. L’enfant est encouragé à faire l’effort de goûter un aliment ou un repas qu’il apprécie moins ou qui est nouveau pour lui.

 

Le dessert fait partie intégrante du repas donc il n’est pas question de le retirer si l’enfant n’a pas suffisamment mangé sa portion du met principal. Par contre, selon le jugement de l’éducatrice, la portion peut-être diminuée, si par exemple, l’enfant a refusé de faire l’effort de goûter ce qu’on lui a présenté.

 

Le CPE sert aux enfants du lait contenant 2% de matières grasses. Nous considérons que ce lait correspond aux besoins des petits. Le lait 3.25% est servi à la pouponnière seulement.

 

Les repas, desserts et collations servis au CPE ne contiennent aucune noix, arachide ou dérivé de ces produits. Cette politique vise à protéger les enfants reconnus allergiques et tous ceux qui n’ont pas été exposés à ces allergènes et qui potentiellement pourraient le devenir.

 

Les parents d’enfants nécessitant un régime alimentaire particulier, de par leur religion, leur culture, le végétarisme ou divers problèmes de santé (diabète, cholestérol…) doivent prendre connaissance du menu afin de décider si leur enfant mange le menu proposé ou s’il apporte un lunch de la maison. Aucune combinaison lunch et menu n’est acceptée.

 

Nous considérons l’heure du repas comme un moment riche en apprentissages. Une atmosphère calme et détendue est de mise. C’est pourquoi les éducatrices accompagnent les enfants lors du dîner et des collations. À moins d’un régime alimentaire particulier ou un problème de santé, l’éducatrice mange la nourriture fournie par le CPE.

 

 

Les allergies et les intolérances alimentaires

 

Le risque d’accident relié à des allergies alimentaires graves augmente dans un milieu fréquenté par 80 enfants différents. Aucune procédure de surveillance ne pourrait garantir la sécurité totale d’un enfant présentant une allergie grave. En choisissant un milieu de garde, le parent expose son enfant à un plus haut niveau de risque et doit en assumer la responsabilité. Le CPE désire clarifier les responsabilités des parents et du CPE face aux allergies et intolérances.

 

Le CPE établit donc le partage des responsabilités de la façon suivante :

 

Responsabilité des parents

  • Prendre connaissance de la politique alimentaire.
  • Rencontrer la directrice, l’éducatrice et la cuisinière afin de discuter des particularités de l’allergie ou de l’intolérance.
  • Fournir par écrit toutes les informations pertinentes concernant l’état de santé de l’enfant.
  • Fournir au CPE les médicaments nécessaires en cas d’ingestion accidentelle de l’aliment défendu (ex. Épipen, Atarax, Bénadryle…) . Ces médicaments sont gardés sous clés dans le local où l’enfant prend ses repas et ses collations. Une prescription est obligatoire.
  • Vérifier régulièrement et renouveler s’il y a lieu, à la date d’expiration, les médicaments apportés au CPE.
  • Fournir au CPE un repas congelé, quelques collations non-périssables et desserts spéciaux afin de répondre aux imprévus et aux activités spéciales.
  • Voir à ce que l’enfant porte son bracelet médical.

 

Dans la plupart des cas d’allergie, la cuisinière du CPE pourra servir un repas convenant à l’enfant. Toutefois, lorsque devient plus difficile la gestion des aliments permis et que plusieurs aliments allergènes sont mis en cause, le parent sera responsable de la boîte à lunch de son enfant.

 

Responsabilité du CPE

 

  • Transmettre à l’ensemble du personnel les informations reçues des parents concernant les particularités de l’intolérance et ou l’allergie.
  • Afficher dans le local et à la cuisine une affiche comportant le nom, la photo et le type d’allergie de l’enfant.
  • S’assurer que l’éducatrice et l’enfant allergique (lorsque possible) informent ensemble les autres enfants du groupe des restrictions et des allergies de l’enfant.
  • S’assurer que l’enfant allergique soit assis à côté de l’éducatrice et que le service de son repas se fasse de façon sécuritaire.
  • Voir au nettoyage des surfaces planes, telles les tables, les comptoirs et au lavage des mains de tous les enfants après avoir mangé.

 

Lors des sorties ou activités spéciales :

  • Avoir toujours sous la main le matériel requis pour les traitements d’urgence.
  • S’assurer que l’enfant ne consomme pas d’aliments autres que ceux préparés par la cuisinière ou ses parents en assoyant l’enfant près de l’éducatrice.
  • Se laver les mains avant et après la consommation d’aliments.
  • Bien nettoyer la surface sur laquelle les enfants mangent.

 

Il faut toujours avoir en tête que le risque d’exposition à un allergène augmente lorsque l’on sort l’enfant de son cadre habituel. Pour se parer à toute éventualité, il est important de bien suivre chacune des mesures préventives établies.