Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Pédagogie

PLATE-FORME PÉDAGOGIQUE APRÈS L'IMPLANTATION DU PROGRAMME " JOUER, C'EST MAGIQUE "

COMITÉ PÉDAGOGIQUE 1998

Les membres du comité pédagogique pour l'élaboration de la plate forme pédagogique.

Les éducatrices: Martine Sanche, Chantal Mouassab, Jocelyne Letellier, Suzanne Crevier et Roselle Joseph

Ginette Hébert A agi comme personne ressource tout au long de la démarche et a rédigé le texte final.

Remerciements à l'ensemble du personnel éducateur qui a contribué à la collecte d'information et à différentes tâches en collaboration avec le comité.

À Andrée Féron qui à été l'investigatrice du projet et à contribué au chapitre un.

Aussi au conseil d'administration qui a rendu possible le dégagement du personnel et ainsi s'assurer de rendre à terme ce projet.

Juin 1998

L'épanouissement de chaque enfant est précieux et durable.

Parce-que l'épanouissement de chaque enfant est précieux et durable;

Voici notre plate forme pédagogique CPE Au Galop.

Pour les enfants d'abord; afin qu'il continue de trouver ici "un chez-soi " et des gens qui soient prêts à les choyer.

Pour les parents; afin qu'ils trouvent ici des gens intéressés aux mêmes enfants qu'eux , les leurs.

Pour les travailleuses; afin qu'elles aient entre les mains un outil pédagogique " bien à elles " afin qu'elles aient entre les mains un outil de communication; afin qu'il leur soit plus " facile " de choyer les enfants d'abord!

Chapitre un: Une plate-forme pédagogique pour le Centre de la Petite Enfance Au Galop

La rédaction de la plate-forme représente pour nous le moment de raconter la maturité pédagogique acquise à la suite de l'implantation du programme " Jouer, c'est magique". Cette plate-forme devient le reflet de la pédagogie actuelle tout autant que les perspectives que le milieu souhaite poursuivre.

Par ce document, nous cherchons à faire connaître notre point de vue sur l'éducation ainsi que les façons de concrétiser les valeurs choisies.

On parle de plate-forme pédagogique car il s'agit d'une base d'ententes discutées et investies par le personnel éducateur. Ces ententes sont assez souples pour permettre la diversité dans un milieu aussi "humain" sans toutefois s'éparpiller en des actions ou des valeurs qui ne seraient pas les nôtres.

Pour les parents, l'existence de ce document rend possible sa participation à l'éducation de leur(s) enfant(s) au sein du Centre de la Petite Enfance. De même, il est un outil susceptible d'intéresser les stagiaires et le personnel éducateur contribuant à l'équipe régulière. Il s'adresse aussi à toute personne curieuse de comprendre ce que vivent les enfants au quotidien permettant ainsi à la recherche de cohérence d'être au coeur de nos préoccupations.

Dans le prochain chapitre, nous vous présenterons les valeurs que nous avons choisies de transmettre aux enfants dont nous avons la responsabilité sociale avec les parents.

Pour les chapitres suivants, nous présenterons les grands axes qui permettent de véhiculer cette éducation de qualité; soit un environnement organisé, des journées bien remplies d'une multitude d.activités et des interventions démocratiques cherchant à améliorer la qualité des relations entre les enfants et les adultes.

Chapitre deux : Nos valeurs privilégiées

À ce moment, il nous importe de définir les valeurs privilégiées pour faire de la recherche de cohérence une source significative de qualité. Ces valeurs ont été retenues parce qu'elles encouragent ce que nous croyons être le mieux pour le développement et l'épanouissement des enfants et des adultes qui se côtoient. Rendant ainsi possible des façons multiples et diverses de faire rayonner ces idées.

L'estime de soi

L'enfant est encouragé à se connaître, à découvrir ses forces, à respecter ses limites et à communiquer ses besoins. Il apprend à s'apprécier, à délimiter son intimité et son espace personnel. De même, il apprend à faire sa place dans le groupe et à être apprécié par ses amis. En grandissant, il prend davantage conscience de son corps et de son hygiène personnel de façon à se sentir bien et beau dans un corps sain et propre. L'enfant est encouragé dans ses sentiments de fierté et de réussite; ce qui lui donnera la force de régler des problèmes et de relever des défis.

Autonomie et responsabilisation

Il s'agit de soutenir et d'encourager l'élan de l'enfant dans sa quête d'autonomie, dans sa capacité d'agir par lui-même; "je suis capable", "j'y vais, j'essaie" et  "j'ose". Lorsque l'enfant se repère dans son quotidien, qu'il comprend les règles et le fonctionnement du milieu, lorsqu'il sait ce qu'on attend de lui, l'enfant, même petit, peut utiliser ou demander ce dont il a besoin; il devient donc capable de toutes sortes d'initiatives. Par des attitudes stables et positives, le personnel éducateur crée des situations où l'enfant aura à faire des choix et à saisir les conséquences de ses actes. Ces situations d'apprentissage sont quotidiennes et se complexifient en même temps que s'épanouit le potentiel l'enfant.

Participation et coopération

L'enfant est invité à contribuer à la vie de groupe et à donner son avis sur le déroulement de la journée et sur les activités à venir. Pendant les activités, l'enfant aura toute la place pour faire à sa manière et s'ajuster aux autres. En s'intéressant à toutes sortes de découvertes et en jouant avec les autres, il créera des liens avec ses pairs; l'entraide est encouragée, la coopération est valorisée. En décidant et en faisant des choses ensemble, chacun pourra ressentir la joie et la force de la complicité.

Démocratie

C'est le domaine du respect des autres; c'est sensibiliser l'enfant aux besoins et intérêts de l'autre, à le respecter dans ses différences, son potentiel et ses limites. Pour qu'existe la démocratie, nous encourageons l'enfant à exercer ses droits, à émettre ses idées tout en apprenant à tenir compte du point de vue des autres. C'est s'expliquer, négocier ou chercher des solutions qui conviennent à tous et chacun. C'est apprendre à décider en groupe. C'est aussi le domaine de la compréhension et du respect des règles de vie communes. Au Centre de la Petite Enfance Au Galop, plusieurs ethnies se côtoient, ce que nous considérons comme étant une richesse. Nous nous intéressons donc à communiquer, à connaître et à apprendre de nos différentes cultures.

Respect de l'environnement

Par cette valeur, nous permettons à l'enfant d'apprendre à utiliser correctement le matériel dans les différents coins de jeux, à manipuler les objets sans les briser et à éviter de gaspiller. C'est aussi apprécier et contribuer à la propreté et à l'embellissement des locaux de notre Centre de la Petite Enfance. C'est découvrir et aimer la nature; ce qui pousse et ce qui est vivant. C'est aussi connaître et respecter les règles civiques autour de nous comme celles de ramasser ses déchets, de respecter les terrains privés et les espaces publics, etc.

Toutes ces valeurs se concrétisent lorsque l'enfant joue tout simplement parce que le jeu est le mode d'apprentissage de l'enfant. Nous reconnaissons que la motivation est au coeur de l'action de l'enfant.

Pour soutenir cet apprentissage actif tout en maintenant discipline et harmonie dans le groupe, le personnel met en place un environnement organisé par coins, un horaire quotidien connu des enfants et intervient de façon à accompagner, confronter ou stimuler l'enfant dans son développement global.

Chapitre trois : Un environnement organisé

Pourquoi avons-nous choisi d'aménager des coins de jeux?

L'adoption du programme "Jouer, c'est magique" s'inscrit dans une vision de pédagogie ouverte, ce qui a influencé notre choix d'aménager nos locaux par coins de jeux. Les enfants se sentent chez-eux, ont du matériel à leur portée en tout temps, connaissent ce qui est disponible et les règles d'utilisation; ils deviennent donc acteur de leur choix et de leurs jeux. De plus, ce type d'aménagement permet des interactions plus harmonieuses entre les enfants tout en diminuant le bruit et les conflits.

L'enfant est invité à agir, à relever des défis et à vivre l'apprentissage en étant actif dans ses jeux. L'aménagement soutient le travail de l'éducatrice et suggère à l'enfant des possibilités d'action. Celui-ci ressent la confiance que cette situation amène, il en profite pour exercer son autonomie à travers le choix, la réalisation, le jeu et le rangement. Par l'action, il vivra toutes sortes de situations lui permettant de reconnaître et régler des problèmes de tout ordre. Parce qu'il invite l'enfant à utiliser tout son potentiel à tout moment, on peut dire que l'aménagement par coins favorise le développement global.

Qu'est ce qu'un coin?

Un coin est une aire de jeux délimitée afin qu'un petit nombre d'enfants y jouent ensemble. Selon le type d'activité, la surface des jeux, le mobilier de même que le rangement sont installés, de façon à favoriser une diversité d'ambiance.

Étant donné que l'enfant apprend par le jeu, celui-ci est alors "vivant". Par l'interaction, ils évoluent dans le plaisir, l'exploration, la concentration, la créativité ou encore le calme.

Chaque coin de jeux occupe un espace suffisamment grand pour que les enfants puissent jouer, bouger, se déplacer sans nuire aux autres et avoir du plaisir. Le matériel est choisi par l'éducatrice pour répondre aux intérêts des enfants; il est sécuritaire, polyvalent, attrayant, stimulant et varié.

Le choix du matériel doit mettre en valeur la diversité plutôt que la quantité. L'éducatrice, grâce à l'observation et à ses connaissances, verra à assurer une rotation du matériel de jeux de façon à maintenir en équilibre toutes ces caractéristiques.

Quoique chaque local ait sa couleur, on retrouve les mêmes coins conviant les enfants à une panoplie d'activités variant tout au long de l'année selon l'âge et les intérêts.

Pour vous familiariser avec cet environnement organisé, nous ferons premièrement, la description des coins de jeux présents dans notre Centre de la Petite Enfance pour ensuite présenter les plans d'aménagement de chacun des locaux. Soyez les bienvenus!

Description des différents coins de jeux.

Coin imitation ou coin poupées

C'est ici que s'initient les jeux de rôle. Le coin imitation est l'endroit par excellence où l'enfant peut vérifier ses connaissances sur le monde qui l'entoure alors qu'il imite papa, maman, le médecin, le cuisinier ou la pompiste... Par ces jeux symboliques l'enfant a la chance d'exprimer ses émotions, de communiquer avec les autres en étant à l'écoute de ses intérêts et de ses besoins.

On y retrouve un mobilier représentant différentes pièces de la maison; une cuisinière, un réfrigérateur, un vaisselier, une berceuse, un téléphone, des poupées et des vêtements. À cela s'ajouteront d'autres thématiques sur différents métiers tel la coiffure, l'épicerie, l'atelier de réparation, etc. Les éducatrices sont à l'écoute des enfants du groupe pour mettre en place des déguisements, des marionnettes et des accessoires très variés pour que ce coin soit fréquenté autant par les garçons que par les filles.

Coin blocs et autos

Ce coin, principalement constitué d'une surface de sol, d'une étagère basse, doit fournir un maximum d'espace aux architectes en herbe! Construire des tours d'abord puis petit à petit des structures plus élaborées où l'enfant découvrira et approfondira différentes relations spatiales. On y retrouve des blocs de grosseurs et de formes variées qui s'assemblent ou s'emboîtent de différentes façons et aussi des véhicules ou des personnages, des bâtiments et des accessoires susceptibles d'inspirer des jeux symboliques. Comme adulte, il faut savoir écouter afin de s'émerveiller de leur création et de leur façon de s'approprier le monde.

Coin des arts plastiques

Que ce soit par le gribouillage, le dessin, la peinture, le modelage ou le bricolage, l'enfant maîtrise peu à peu ses mouvements pour exprimer ses perceptions, ses sentiments et son imaginaire. Il a besoin qu'on respecte ses idées et son processus à lui. Nous ne chercherons donc pas un joli produit fini, mais nous nous attarderons plutôt à sa démarche et à ses actions.

Diverses surfaces de travail sont proposées aux enfants tel que la table, le plancher, le mur ou le chevalet. Divers matériaux sont mis à leur disposition tel que des papiers, des cartons, des boîtes, ou de la glaise, ainsi qu'une variété d'outils par exemple, des crayons, des ciseaux, des brosses, du ruban adhésif ou des éponges ainsi que divers médiums comme la peinture tactile, la gouache, le jello, des ficelles variées ou de la pâte à modeler, etc.

Coin manipulation ou jeux de table

Ce lieu permet à l'enfant de s'engager dans des activités moins bruyantes. Sur une table, les enfants s'installent à des jeux demandant de la concentration et de la motricité fine.

L'enfant manipule du matériel varié comme des perles à enfiler, des casses-têtes, des jeux de loto et d'emboîtement, des jeux de chiffres, des "play mobiles" avec de multiples accessoires, on peut aussi trier des bâtonnets de différentes grandeurs , regrouper des formes, etc.

Coin lecture et repos

Ici, c'est un endroit calme ou l'on retrouve des coussins, des sièges confortables ou des tapis pour que l'enfant même tout petit, puisse adopter des habitudes de lecture et de détente. Ce coin permet à l'enfant de découvrir des livres de différentes formes et sur différents sujets, des albums à photos relatant des événements vécus par le groupe. Il y aura aussi, selon l'âge et l'intérêt des enfants, des jeux de lettres et de chiffres. C'est aussi le lieu pour l'écoute individuelle de leur histoire préférée ou d'une musique choisie et ce sans déranger les autres.

Chez les plus petits, on fait découvrir les livres pendant des activités mais dès qu'ils savent tourner les pages et manipuler les livres avec soin, on verra apparaître dans l'environnement un coin de lecture et de repos.

Coin musique ou le coin qui bouge

Voici un espace pour privilégier l'expression corporelle et apprivoiser la rythmique. On y reproduit des sons musicaux, on invente des bruits, on en reconnaît et imite d'autres qui nous sont familiers. On découvre et utilise les caractéristiques des sons; doux, fort, aigu, lent, rapide, long ou court, etc. On trouve aussi des cassettes de musiques variées, un magnétophone ou des tapis de protection pour les activités de motricité globale. Les enfants pourront aussi à l'occasion jouer au jeu de poches, imiter des animaux sonores, nager comme des poissons ou même se déplacer comme un ver de terre...

Coin eau et sable

Ce coin n'est pas installé de façon permanente; le bac est rangé lorsqu'il n'est pas utilisé. L'eau permet aux enfants d'explorer plusieurs principes de flottabilité, d'absorption ou d'égouttement. Le sable à son tour occupe les enfants pendant de longues périodes de temps. Remplir, vider des sceaux, construire des châteaux, creuser des tunnels, construire des routes sont des activités que les enfants choisissent spontanément lorsqu'ils ont la possibilité de s'adonner au jeu de sable ou de riz...

Coin des sciences

Les enfants peuvent s'installer autour de la table et se concentrer à des expériences d'exploration scientifiques. Ainsi dans cet espace, on peut s'occuper des plantes ou faire pousser des graines. On peut jouer avec des coquillages, des roches ou des insectes, les observer à la loupe, les comparer ou les peser. Observer des transformations comme ce qui se dissout ou pas, ce qui se mélange ou pas. s'amuser avec des aimants qui repoussent ou qui attirent des objets qui collent ou qui ne collent pas. Élargir ses connaissances sur les dinosaures et reconstituer des maquettes d'os ou recréer leurs habitats.

En somme, tout ce qu'il faut pour se concentrer sur de nouvelles découvertes et effectuer des observations plus précises, pour distinguer ce qui est vivant ou inanimé. Bref, chercher à expliquer comment le monde fonctionne.

La Grande salle

C'est la salle des loisirs du centre communautaire St-René-Goupil qui nous sert de grande salle. Quotidiennement, du mois de septembre à juin, les groupes l'utilisent selon un horaire établi entre 9:00 et 11:00h. On accède à cette salle en passant par le local des Castors.

Rangé à proximité, on utilise du matériel faisant appel à la motricité globale tel que ballons, cerceaux, tricycles, trotteurs, structure "asco", assemblage de poutres et d'éléments de parcours moteur ainsi que du matériel de jeux d'équipe des bâtons de hockeys ou encore du matériel de jeux coopératifs comme le parachute.

Secteur adultes

D'autres locaux sont regroupés dans le secteur pour adultes. C'est là que sont situés les bureaux de la directrice générale, de l'adjointe directrice et de la conseillère pédagogique, la cuisine, le local pédagogique pour le personnel de même que la salle de lavage.

Chapitre quatre Des journées bien remplies

L'horaire quotidien au centre est ponctué par toutes sortes d'activités.

Pour chaque groupe, cela tient à un équilibre lié aux besoins et intérêts des enfants. Ainsi pour les petits, les routines sont plus longues et plus personnalisées et chez les plus grands, les jeux sont de plus en plus difficiles et expressifs. Notre vocabulaire commun au sujet des activités.

L'accueil et la fermeture.

Ce sont des périodes permettant les contacts quotidiens entre les éducatrices et les familles. L'arrivée progressive des éducatrices permet de répartir les enfants au fur et à mesure et de leur offrir un déjeuner nutritif et agréable. Le reste de cette période s'organise autour de jeux libres pour les enfants. Regroupé en multiâge, ceux-ci peuvent jouer avec leur frère ou encore avec des enfants de d'autres groupes.

À la fermeture, en fin de journée, il est habituellement plus propice pour les éducatrices et les parents de tenir de courtes conversations qui, au fil des jours, créent des relations engageant de plus en plus de collaboration.

Les jeux libres

Ces jeux peuvent se vivre entre enfants de même âge ou en multiâge. Les enfants jouent à ce qui leur plaît, avec qui ça leur plaît. Ils connaissent déjà le matériel et les consignes. Pour les enfants, c'est le règne "du jeu pour jouer" avec un minimum de contraintes. Ce minimum de contraintes sert aussi à l'éducatrice qui, chez les Petits pieds ou les Goélands, pourra en profiter pour personnaliser ses routines et chez tous les groupes permettra à l'éducatrice de jouer avec les enfants avec aisance et plaisir. Pour l'éducatrice, les périodes de jeux libres sont d'excellents moyens pour se dégager lors d'imprévus. S'occuper personnellement d'un enfant malade, faire un court appel au parent, un accident ou une blessure à soigner, un parent qui veut parler ... toutes ces situations peuvent être résolues rapidement. Étant donné que chaque enfant peut se mettre à jouer avec calme et plaisir, cela permet à l'éducatrice de se rendre disponible à la demande tout en assurant une vue d'ensemble sur son groupe.

La causerie

Que ce soit par une chanson entraînante ou par un jeu de mains, les enfants sont invités à se rassembler. On s'installe dans son espace de groupe de façon confortable pour communiquer. Les enfants s'expriment, partagent des idées et racontent des expériences ou des histoires. C'est aussi un moment où on s'intéresse à la météo, à la date et à ce qui se déroulera aujourd'hui. Ce sera aussi le moment de parler du thème.

Repas et collation

Ils permettent à l'enfant de refaire le plein d'énergie de manière agréable. C'est un moment de routine où l'enfant apprend à s'asseoir, à bien manger, à utiliser les ustensiles, à faire différentes petites tâches comme servir ses amis, retourner le chariot à la cuisinière ou laver les tables. Il apprend une bonne alimentation, découvre de nouveaux aliments et apprend à choisir des quantités selon son appétit. L'éducatrice s'assoit avec les enfants car l'atmosphère de conversation et d'entraide favorisent chez l'enfant l'estime de lui-même et l'autonomie. Prendre de la nourriture doit être avant tout une occasion de plaisir et une source de satisfaction.

L'hygiène

Le lavage des mains occupe une place importante à cause de son rôle dans la réduction des microbes et des infections. C'est pour cela que les éducatrices insistent sur la fréquence et la manière de bien se laver les mains. Ainsi, les enfants prennent une saine habitude; avant le repas, après le jeu, après les jeux, etc. En plus de prendre conscience de cette partie du corps, l'enfant vit un moment agréable à jouer avec l'eau et le savon.

L'hygiène inclut aussi d'autres moments importants comme le changement de couche, le petit pot ou la toilette et le brossage de dents après le repas.

La sieste ou le repos.

D'abord les préparatifs; la toilette et l'hygiène, l'installation des matelas et enfin le sécurisant contact avec son toutou ou sa doudou, permet d'amorcer le rituel du dodo. Chez les Petits pieds, on berce les bébés et on chantent des berceuses. Dans la plupart des groupes, on raconte une histoire ou on permet aux enfants de regarder des livres avant d'aller sur leur matelas. La pièce s'assombrit, les respirations et les mouvements se calment. Chaque enfant est visité, dorloté et caressé par son éducatrice. Les enfants s'endorment souvent sur une musique de relaxation qui s'arrêtera après un certain temps. Que l'on s'endorme ou non, tout le monde se repose, c'est un moment calme sans conversation ni activité. Ce rituel quotidien est important pour que l'enfant s'y adonne avec confiance et sécurité. Le réveil se fait graduellement et on rend possible pour chacun de se réveiller par lui-même. L'éducatrice, par sa présence rassurante assure les bonjours du réveil, la toilette et le maintien du chuchotement, elle offre une variété de jeux calmes. Bien menée, la sieste contribue à la santé physique et au bien être affectif des jeunes enfants.

La période de cercle

Est un moment qui permet aux enfants et aux éducatrices de se retrouver à plusieurs pour chanter ou faire des jeux collectifs. Cette période quotidienne permet aux enfants d'apprendre à respecter des règles de jeux, à s'amuser avec des amis et à vivre de la joie en groupe.

Activité de petit groupe

Cette période permet à l'éducatrice d'initier une activité auprès de son groupe d'enfants. Même si l'activité est décidée et menée par l'éducatrice, elle doit permettre aux enfants de manipuler, d'enrichir ses habiletés et connaissances, d'explorer, d'utiliser tous ses sens et de résoudre des problèmes. Dans cette forme d'activité, l'éducatrice accompagne de près ses enfants. Elle en profite donc pour introduire des défis différents avec des objectifs spécifiques souvent relié à un thème. Elle cherche à élargir les possibilités d'un matériel connu ou montrer de nouvelles actions qui pourront être reprises par les enfants lors d'ateliers ou jeux libres.

Les ateliers

Tel que nous l'entendons, les ateliers sont des propositions d'activités variées qui se déroulent en simultané. Pour l'enfant, l'atelier se déroule en trois temps distincts soit le moment du choix ou de la planification, la période de jeu et le retour.

Grâce à des règles claires l'enfant apprend à faire des choix par la question "que veux-tu faire aujourd'hui pendant l'atelier?". Il apprend aussi à assumer les conséquences de sa décision car il est convenu qu'il ne peut changer d'atelier avant que le temps se soit écoulé et que lorsque terminé, il doit ranger. Cette organisation permet à l'enfant d'apprendre à s'organiser dans ses jeux, à se projeter dans l'action et à se situer dans le temps permettant que se développent le sens des responsabilités et l'exercice de son pouvoir.

L'éducatrice qui fréquente les enfants de moins de deux ans n'aborde pas l'atelier avec des règles rigides étant donné que l'enfant de cet âge n'a pas encore toutes les compétences pour se projeter dans le temps et dire où il ira jouer. Se sera petit à petit que les enfants comprendront les règles de l'atelier d'autant que cet apprentissage se fera dans le respect de leurs capacités. Pour aider les enfants des groupes plus grands à faire leur choix d'atelier, nous utilisons le tableau de planification et la tournée de présentation des différents ateliers.

La période de jeu est le moment où l'enfant est en action, où il exécute et réalise ce qu'il a planifié précédemment. Il plonge dans l'exploration et le défi que suscitent les possibilités de l'atelier qu'il a choisi. Sa concentration est élevée, il est pleinement investi. Il règle des problèmes, s'invente et s'approprie le monde.

Le retour est la période qui suit le jeu, il permet à l'enfant de se rappeler ses jeux, de prendre conscience et de communiquer ce qu'il a fait et comment il s'est pris pour le faire, il parle aussi de comment il s'est senti. Pour les plus petits, le support du langage doit être offert à l'enfant pendant qu'il joue car à cet âge, il est principalement dans l'action immédiate. Lorsqu'ils sont plus grands et qu'ils saisissent le fonctionnement, ils peuvent en profiter pour communiquer et se démontrer de la fierté envers ce que chacun a fait. Cette partie de l'atelier qu'est le retour exige de l'enfant beaucoup de concentration puisqu'il faut apprendre à écouter et à parler chacun son tour.

Le tableau de choix des activités et autres outils de groupe.

Que ce soit le tableau de choix des activités servant pour les ateliers, le tableau de tâches, le calendrier ou le tableau météo; les outils de groupe servent de support concret aux enfants. Ces outils encouragent l'appropriation des règles de fonctionnement, renforcent le sentiment d'appartenance et les laissent maître d'agir. Se sentant en confiance, ils peuvent se repérer et fonctionner par eux-mêmes même lorsqu'ils se trouvent avec du personnel remplaçant.

Une semaine type dans le groupe des...

Pour des journées bien remplies mais sans surcharge, l'éducatrice propose au cours d'une semaine, un équilibre des différents types activités que nous venons de présenter. Bien sûr, la souplesse et la flexibilité demeurent au coeur des attitudes de l'éducatrice pour que les enfants profitent et vivent leur enfance avec le rythme qui convient à leur enthousiasme et aux saisons!

Comment se fait la programmation des activités?

En lien avec le développement de l'enfant et en se référant aux expériences clés du programme "Jouer, c'est magique", les éducatrices observent les intérêts manifestés par les enfants afin de les introduire dans les activités.

Les éducatrices utilisent les moments calmes comme la surveillance de la sieste pour planifier les activités à venir. Pour commencer, l'ensemble du mois est envisagé; les idées générales du thème sont identifiées, on repère anniversaires et sorties à planifier. Au début de chacune des semaines, les activités de petits groupes et les ateliers seront précisées. Elles repèrent aussi le matériel pour renouveler les coins de jeux. Entre les éducatrices, les tâches sont identifiées et réparties pour que tout soit fin prêt au moment de l'utilisation.

Finalement, les activités sont décrites sur des fiches et sont commentées suite à l'expérimentation. Ces fiches d'activités s'accumulent au fil de leurs expériences et servent de matériel de référence.

Chapitre cinq Des interventions démocratiques

Qu'est-ce que l'intervention démocratique?

La notion simple de "juste milieu" aide à définir le mode d'intervention démocratique. Tout en formulant des attentes claires quant aux comportements des enfants, le personnel éducateur ne cherche pas à tout contrôler et décider, non plus qu'il ne laisse tout faire aux enfants sous prétexte de ne pas les brimer. Ni la discipline autoritaire, ni la permissivité extrême n'ont leur place. Puisque nous cherchons la démocratie; l'enfant et l'adulte ont tout deux à faire pour discuter et régler les situations.

Les enfants ont besoins de limites stables et positivement expliquées pour qu'ils développent une logique raisonnée. L'enfant a besoin de règles claires, peu nombreuses et constantes. Il a besoin de sentir que l'adulte les fait respecter pour tous parce qu'il construit ses sentiments de justice et de respect. Au Centre de la Petite Enfance Au Galop, nous cherchons à ce que certaines règles soient présentes d'un groupe à l'autre parce que cela devient plus facilement une habitude pour l'enfant. Par exemple, "on range ce que l'on utilise", peut évoluer en partant des poupons jusqu'aux enfants de cinq ans; on s'amuse à ranger les jouets dans le bac, à reconnaître et à accrocher ses vêtements dans son casier et plus tard, à sortir le matériel qu'il a besoin pour réaliser un projet puis le ranger et nettoyer sa place. Cette règle construit aussi la confiance puisque" je peux te prêter mon jeu et savoir que tu me le rendras lorsque tu auras terminé".

L'enfant a besoin d'agir par lui-même pour ce qui le concerne. Une attitude extrême serait de laisser l'enfant s'habiller par lui-même comme il désire et prendre tout le temps qu'il désire, de même qu'il pourrait être plus simple et plus rapide d'habiller l'enfant plutôt que l'encourager patiemment à le faire par lui-même. Pourtant, nous cherchons à guider l'enfant et à lui permettre d'agir. Cette façon d'intervenir permet à l'enfant de tirer profit des situations d'apprentissage ainsi savoir de mieux en mieux comment s'y prendre. Dans cette activité comme dans les autres, le personnel éducateur qui agit dans un mode démocratique soutien l'enfant tout en le laissant progresser à son rythme et ainsi acquérir des habiletés nouvelles tout en construisant l'estime de lui-même et la confiance en son environnement social.

Ces attitudes sont encouragées même chez les éducatrices qui travaillent avec les poupons, bien sûr celles-ci verront à ajuster constamment leurs interventions pour correspondre aux besoins et capacités qui s'épanouissent si rapidement chez les bébés.

L'enfant est unique.

Ce principe engage de la part de l'adulte, la maturité à chercher l'équilibre dans sa discipline quotidienne; entre la constance et la flexibilité, entre l'affirmation et l'ouverture à la critique, sans oublier la capacité de chercher des solutions et d'agir. Considérer chacun de façon unique permet à l'éducatrice de personnaliser ses interventions. Elle encourage l'enfant à régler toutes sortes de problèmes, ainsi il devient plus fort pour faire face à toutes sortes de situations connues ou non par l'enfant. En intégrant ces attitudes et comportements, l'éducatrice devient un modèle pour l'enfant, ce qui lui permet de les adopter .

Les relations entre l'éducatrice et les enfants

Chez les poupons, dans le groupe des Petits pieds.

L'éducatrice doit tisser un lien d'attachement entre elle et le tout-petit. Cela passera immanquablement par une relation de confiance entre les parents, l'enfant et l'éducatrice. Ce lien d'attachement et de sécurité est bien différent entre l'enfant et ses parents et entre l'éducatrice et l'enfant mais pour ce dernier ces liens demeurent essentiel pour explorer et découvrir le monde. Pour créer ce climat de confiance, l'éducatrice s'assoit souvent au sol pour jouer avec les petits, cherche à se retrouver en tête à tête avec chacun, a des contacts privilégiés et enjoués, cajole et démontre de l'affection. Elle parle à l'enfant, elle converse avec lui en utilisant le langage non-verbal et verbal. L'éducatrice doit être chaleureuse sécurisante et encourageante pour créer un lien et un lieu d'où le bébé dans sa première année et demie de vie, peut partir explorer et revenir au besoin.

Pour les groupes qui suivent, des 18 mois jusqu'aux 5 ans

La relation entre les enfants et les éducatrices se développe grâce à de multiples interactions qui construisent la confiance. Les marques d'affection sont toutes aussi importantes même si elles prennent des formes différentes qu'avec les bébés. L'éducatrice crée un milieu où les enfants sont choyés par des adultes qui les apprécient. Les éducatrices conversent avec les enfants, s'intéressent à leur famille. L'éducatrice encourage l'enfant dans ce qu'il fait, lui permet d'épanouir sa curiosité naturelle d'apprendre, l'aide à développer des comportements qui favorisent l'harmonie avec les autres enfants ou encore aide l'enfant à comprendre les règles et les limites. Le défi quotidien des éducatrices consiste à aider chacun de même que l'ensemble du groupe à s'épanouir, tout en respectant leur tempérament, les défis et les forces propre à leur âge.

Quelques interventions que vous pourriez entendre...

Les éducatrices ont le rôle de maintenir une discipline stable et positive dans leur groupe. Au jour le jour, il faut maintenir cette atmosphère par d'innombrables interventions où souvent les mêmes sont répétées! Voici quelques unes de ces interventions que vous pourriez entendre en vous promenant dans les locaux du Centre de la Petite Enfance Au Galop.

Quelques règles pour tous Être poli.

Faire attention aux autres.

Lorsque quelqu'un parle, on l'écoute.

Faire attention aux jouets et au matériel.

Ranger nos choses après usage.

Être prudent en promenade.

Des attitudes retrouvées chez le personnel éducateur

Converse avec les enfants.

Valorise les enfants qui jouent.

Félicite les efforts de chacun ou du groupe.

Utilise l'humour, rit avec les enfants.

Écoute, regarde, surveille ou observe.

Explique ce qui se passe, explique ses décisions aux enfants.

S'intéresse à ce qui intéresse les enfants.

Pose des questions

Personnalise son approche avec chacun.

Donne une réponse à toute demande de l'enfant

Aide les enfants à se rappeler les consignes.

Soutenir

Ces interventions servent à encourager l'enfant dans ce qu'il fait ou dit. Il s'agit de guider verbalement pour que l'enfant agisse. Faire un reflet valorisant pour l'enfant lui sert à se connaître et l'aide à se sentir reconnu dans ce qu'il est ou fait. Le message qu'on lui envoie est celui de notre confiance en lui.

"Vas-y, je te regarde."

 "C'est une très bonne idée."

"Bravo, tu as réussis. "

" J'aime ça quand tu aides ton ami(e)."

"Je suis contente que vous soyez resté assis pendant que j'allais chercher le..."

"Je le trouve très beau ton dessin. "

"Veux-tu me raconter ce que tu as fait? "

"Super, tu es capable!"

"Raconte ce qui s'est passé ",

"As-tu besoin d'aide?"

"Tu as l'air de bonne humeur! "

"Que se passe-t-il, tu as l'air triste?"

Stimuler

Ce sont des interventions qui permettent aux éducatrices d'aider l'enfant à entrevoir et explorer de nouvelles possibilités, que ce soit dans ses relations ou dans ses actions.

"Qu'en penses-tu?"

"Que vas-tu faire?"

"Penses-tu que ça serait une bonne idée de rajouter du..."

" Essaie de cette manière, peut-être que ça va marcher "

"J'ai quelque chose de nouveau à te faire découvrir "

"Comment vas-tu t'y prendre? "

"Ensemble, pouvez-vous vous débrouiller? "

Confronter

Ce sont des interventions qui confrontent l'enfant à la nécessité de s'ajuster. Par exemple; mettre une limite, formuler une exigence, exprimer une attente... Il y a plus d'une situation où l'enfant a besoin d'un reflet, d'un arrêt pour se réajuster ou d'une explication claire pour comprendre ce qu'on attend de lui.

"Il faut se parler doucement "

"Tu dois ranger avant de venir nous rejoindre."

"Dis-lui avec des mots, explique lui, avec une tape et une poussée, il ne peut pas savoir ce que tu veux dire."

"Attends un peu, je n'ai pas fini, je suis entrain de parler à ton ami."

"Ça fait plusieurs fois que je te l'explique, maintenant tu dois te calmer avant de retourner jouer"

"Lui en as-tu parler? "

"As-tu compris ce que te demande ton ami? "

Le cheminement de l'enfant

Parce que le cheminement de chacun est différent, pour suivre cette évolution et partager avec les parents cette compréhension personnalisée de leur enfant, les éducatrices observent.

Observer l'enfant au fil du temps

Dans certains groupes, l'éducatrice cumule les anecdotes significatives dans un journal de bord qui appartient à chaque enfant. D'autre fois ce journal de bord collectionnera des situations significatives du groupe. Peu importe la formule, ces observations servent à suivre chacun tel qu'il est, par ce qu'il fait ou dit. L'observation décrit ce qui est vu. Le cumul des observations permet de conserver les traces de la mémoire et d'éviter les distorsions lorsqu'il s'agira de tracer le portrait global de l'enfant. Observer est une attitude quotidienne a adopter par l'éducatrice parce qu'elle sert l'épanouissement global de l'enfant, parce qu'elle permet des réajustements rapide de même qu'elle permet de tracer une vision globale de l'enfant.

Observer pour ajuster ses activités.

Ex.: " Mon papa s'est cassé la jambe" raconte un enfant à un autre. L'éducatrice réagit rapidement en installant dans le coin imitation la trousse de médecin et des béquilles pour enfant. Cela générera toutes sortes de conversations et de jeux chez les enfants favorisant ainsi des apprentissages significatifs.

Observer pour ajuster ses interventions.

Ex.: Un enfant est plus pleurnichard, se déconcentre, joue moins avec les autres... L'éducatrice observe ces comportements qui ne sont pas les siens habituellement, cela l'intrigue. Elle cherche à se retrouver en tête-à-tête avec l'enfant et rend possible ses confidences tout en respectant son intimité.

Observer pour communiquer avec les parents.

Le compte rendu de l'évolution de l'enfant, est un portrait global qui devrait engager entre l'éducatrice et les parents des échanges sur leurs perceptions de l'enfant. Valoriser les qualités de cet enfant. Parler des façons de réagir et d'aider l'enfant dans ses défis. Trouver des interventions appropriées pour les contextes différents de la famille et du centre de la petite enfance.

Observer pour se concerter.

Parfois, un contexte particulier pour un enfant nécessitera que s'élabore des stratégies communes entre l'éducatrice et les parents. Parfois, même cette collaboration devra prendre forme en un plan d'interventions avec l'éducatrice, les parents et des ressources professionnelles afin que l'enfant soit accompagné dans le défi personnel qu'il a à relever.

La relation entre les éducatrices et les parents.

Accueillir quotidiennement, développer et entretenir des liens plaisants, s'échanger des nouvelles, sont les interactions les plus fréquentes entre le personnel éducateur et les parents.

Les parents et les éducatrices s'intéressent à l'enfant... C'est pour ça qu'ils se parlent! Afin que mutuellement ils puissent améliorer leurs connaissances de ce que vit celui-ci dans sa famille ou avec son groupe. Il est important d?établir une relation dynamique où chacun se sent à l'aise de parler de ce qui concerne l'enfant. Chacun doit adopter des attitudes positives qui engagent l'écoute et la parole, cela même lorsque les points de vue seront différents. On cherchera une solution qui convient à la situation et au contexte de chacun.

Au CPE Au Galop, les éducatrices ont mis en place des moyens de communication comme le compte-rendu des activités de la journée, la programmation du thème et des activités à venir, le babillard pour les parents, une proposition de textes pertinents sur l'éducation, etc.

Octobre et juin sont les mois de réunions entre parents et éducatrices. Différents objectifs sont poursuivis; faire connaissance, informer, expliquer, échanger sur nos attentes, mettre en valeur les intérêts et les réalisations des enfants, s'amuser, rendre compte du travail accompli.

Que ce soit dans ses communications quotidiennes ou lors de réunions, tout le personnel adopte envers les parents le même esprit d'intervention démocratique qu'envers les enfants puisque nous voulons que les mêmes valeurs rayonnent et prennent racines.

Les défis entre collègues

Ce métier d'éducation en petite enfance est hautement exigeant et les ressources nécessaires pour l'accomplir bien peu valorisées.

Alors parfois, entre adultes on peut entendre, ce genre de commentaires;" Je suis tannée de répéter" "Je ne sais pas quoi faire" " Ah, je pensais que tu étais d'accord." "Je voulais le faire mais je n'ai pas eu le temps", "J'ai mal au dos" "Je ne le savais pas"

Ces remarques nous les prononçons tous un jour ou l'autre , et nous les entendons tous un jour ou l'autre. Il témoignent de la difficulté de se parle et de se comprendre clairement. Il faut dire qu'à toutes les minutes ce sont des êtres humains avec lesquels nous interagissons alors parfois s'entrechoquent des valeurs et des points de vue différents... qui justement, font toute la différence!

Il n'y a qu'un seul remède; communiquer.

Il faut se parler, avoir entre nous des attentes réalistes, s'expliquer, s'organiser ensemble, créer des liens dans l'action. Se parler et écrire ce sur quoi nous nous entendons comme nous avons fait tout au long de la démarche d'élaboration de notre plate-forme.

L'essoufflement nous guette, il y a toujours tant à faire. Nous reconnaissons à tous le droit à l'erreur. Nous savons que personne n'est parfait, mais nous souhaitons stimuler en chacun de nous le meilleur.

Au Centre de la Petite Enfance Au Galop, nous reconnaissons avoir encore à construire et nous le faisons en toute bonne foi...

Parce que nous croyons que l'épanouissement de chaque enfant est précieux et durable.