Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Questionnaire sur l'enfant entre parent et RSG

Questionnaire d’échange avec les parents


ENFANT

Nom: ___________________________________________

Date naissance : ___________________________________

Âge : ___________________________________________

Nom Mère : ______________________________________

Adresse: ________________________________________

_______________________________________________

Téléphone maison : ___________Autre : ________________

Nom père : _______________________________________

Adresse : ________________________________________

(si diffère) _______________________________________

Téléphone maison : _____________Autre : ______________

Personnes autorisées à venir chercher l’enfant :

Nom : __________________Lien avec l’enfant : __________

Téléphone : ______________________________________

Nom : _________________Lien avec l’enfant : ___________

Téléphone : ______________________________________

SANTÉ DE L’ENFANT

No. Assurance maladie : _____________________________

Échéance : _______________________________________

Problème de santé connu ou diagnostiqué oui___ non___

Type : __________________________________________

Recommandations en lien avec ce problème :

_______________________________________________

Antécédents médicaux : _____________________________

(s’il y a lieu) _____________________________________

_______________________________________________

ALLERGIE

oui____ non____

Type : __________________________________________

Recommandations en lien avec l’allergie :

_______________________________________________

_______________________________________________

_______________________________________________

Épipen oui ___ non___

Connaissance de l’enfant et de ses habitudes

A-t-il (elle) déjà fréquenté un service de garde oui__ non__

Si oui, est-ce que l’expérience fut positive?

______________________________________________

A-t-il des frères et sœurs ?

______________________________________________

Avez-vous un animal domestique ? ______________________________________________

Quelles sont ses activités préférées (jeux, livres, jouets préférés?)

______________________________________________

A-t-il (elle) l’habitude de jouer avec d’autres enfants?

______________________________________________

Quel est son tempérament? (solitaire, joyeux, énergique, timide etc…)

______________________________________________

Est-ce que des changements majeurs sont survenus dans la vie de l’enfant ces derniers temps?

______________________________________________

Est-ce que l’enfant est dans une période particulière d’apprentissage en ce moment?

______________________________________________

Qu’est-ce qui calme et réconforte l’enfant?

_______________________________________________

REPAS

Aliments favoris : ________________________________

Aliments qu’il n’aime pas : ______________________________________________

Mange-t-il seul? oui_ non___

Allergie /intolérance oui___ non___ (voir fiche santé)

Besoins et/ou attentes particulières des parents :

______________________________________________

SIESTE

A-t-il l’habitude de faire une sieste? Oui____ Non_____

Si oui, à quel moment? ______________________________

Combien de temps : ________________________________

A-t-il des habitudes particulières pour s’endormir? _______________________________________________

_______________________________________________

A-t-il une couverture, toutou, suce pour dormir? _______________________________________________

Besoins et/ou attentes particulières des parents :

_______________________________________________

PROPRETÉ


L’enfant est-il propre? Oui____ Non_____

Si non, où en est-il rendu dans son apprentissage?

_______________________________________________

Selon vous est-il prêt ? (voir feuille annexe) ______

Porte-il des pull-ups ? oui ___ non___

Besoins et/ou attentes particulières des parents :

_______________________________________________

Autres besoins et/ou attentes particulières

Merci de collaborer avec moi pour le bien-être de votre enfant !




Les articles de Josée Lespérance

Josée Lespérance enseignante en techniques d’éducation à l’enfance.

Dodo, l'enfant do

Comment puis-je préparer mon enfant au dodo ?

Pour plusieurs parents l’heure du coucher est une période difficile. Négociation, compromis et demandes qui en finissent plus. Tous les parents ne se souviennent pas d’avoir dit à son enfant «c’est la dernière fois que tu te lèves pour boire de l’eau» … ou encore d’avoir eu comme demande «je veux une autre histoire, encore 5 minutes avant d’aller me coucher …». Souvent ces demandes se terminent par des pleurs pour l’enfant et de l’impatience pour le parent.


Il est possible de rendre cette période agréable pour le parent et l’enfant en créant un moment d’intimité pour les deux. L’encadrement et la constance dans le rituel du dodo sont favorables pour ce moment. Voici donc quelques trucs à l’usage des parents fatigués.

Il est connu que l’enfant dort comme il s’endort, il faut donc éviter de bercer l’enfant pour qu’il s’endorme car s’il se réveille il aura besoin d’être bercé pour retrouver le sommeil. On vise à établir des conditions que l’enfant reproduit de lui-même s’il se réveille. Chanter ensemble et se bercer avant le dodo dans le but de créer un moment d’intimité et de détente non d’endormir l’enfant. Voila un beau compromis.

Prenez un petit moment avec votre enfant (15 à 30 minutes) à faire quelque chose d’agréable. Ce moment permet à l’enfant de mieux accepter la séparation avec son parent. Évitez de regarder la télévision, cette activité est rarement relationnelle. Les activités de grande motricité et qui font du bruit peuvent agiter l’enfant. Favorisez davantage de regarder un livre, jouer à un jeu calme avec l’enfant, regarder des photos, se parler de sa journée en dessous des couvertures, jouer avec une lampe de poche dans le lit, se faire des câlins, faire des jeux d’eau dans le bain avant d’aller au lit. Créez avec votre enfant un rituel qui appartient à vous deux.

La constance et l’encadrement lors de la routine du dodo offre une occasion à l’enfant de comprendre vos attentes malgré un climat de détente et de tendresse. Plus l’enfant ressent le désir du parent à vouloir écourter la période de la préparation au dodo moins il veut se séparer de son parent impatient. Il vit de l’insécurité et de l’inquiétude qui ne lui permet pas de se détacher de sa figure d’attachement.

La période de préparation au dodo doit avoir un début et une fin. Ne pas aller au-delà de 30 minutes. Ce temps permet à l’enfant de se détendre.

Permettez à l’enfant de se détendre seule dans son lit après une période d’intimité avec son parent. Ce qui amène l’enfant à identifier par lui-même des moyens pour rentrer dans un sommeil de façon autonome.

L’enfant peut avoir un objet de transition : toutou, doudou. Cet objet lui permet de maintenir un lien sensoriel avec son monde affectif si celui-ci est imprégné par l’odeur familiale.

Offrez lui une routine stable et régulière. L’enfant peut grâce à cette stabilité anticiper le moment du coucher et par le fait même mieux accepter la période de la séparation.

Adaptez un horaire stable. Les mesures d’exception sont expliquées à l’enfant afin qu’il comprenne les changements de son rituel du dodo.

Offrez un environnement propice au sommeil, un lieu calme, chaleureux et invitant pour se détendre (lumière tamisée, odeurs, musique calme de préférence sans parole).

Évitez les repas nocturnes. Une étude a démontré que la diète plus lourde a un effet marqué sur le sommeil.

Refusez que l’enfant se couche dans votre lit. L’enfant doit apprendre à vivre cette séparation et développer ainsi une autonomie affective. De plus, le respect des conditions d’isolement du couple permet à l’enfant de comprendre la place qu’il occupe dans la famille.

… l’enfant dormira bientôt s’il sent de son parent une disponibilité pour lui et seulement pour lui …

Bon dodo l’enfant do !!
Inspiré de l'atelier de Sylvie Bourcier «La période élastique»


LA SIESTE À LA GARDERIE

La sieste à la garderie : un besoin pour tous?

Le besoin de faire une sieste varie d’un enfant à l’autre. Certains ne le font plus à partir de 2 ans tandis que d’autres dorment à poings fermés jusqu’à l’âge de 5 et même 6 ans.

Pourquoi alors y-a-t’il une sieste obligatoire à la garderie?

Bien que la période de la sieste soit parfois un moment de répit pour les éducatrices, sa valeur est toute autre. La garderie, c’est un milieu exigeant et fatigant pour les enfants. Les contraintes sont plus nombreuses qu’à la maison, le niveau d’activités plus grand, la quantité d’interactions plus importantes, le bruit ambiant plus présent, bref, bien qu’étant un milieu très stimulant pour les enfants, une période de repos quotidienne d’au moins 30 minutes est essentielle à leur bon développement. Des études démontrent qu’un enfant, jusqu’à 5 ans, a besoin de cette période pour fabriquer des anticorps, stimuler ses hormones de croissance, favoriser l’intégration des apprentissages et développer sa mémoire.

La sieste empêche l’enfant de s’endormir le soir?

Il est important que les parents conservent une routine avant de coucher leur enfant. Les événements qui précèdent le dodo doivent le plus possible être agréables, se dérouler dans le même ordre chaque jour et être prévisibles, ce qui favorise un climat de détente et de tranquillité. Une histoire, deux câlins, une chanson et même un massage permettent une transition confortable mais l’heure à laquelle l’enfant va au lit doit rester la même qu’avant. On peut lui offrir d’écouter un livre avec cassette ou un CD de musique douce avant qu’il s’endorme mais il doit rester dans son lit et se reposer. Au début et afin de développer son autonomie, le parent peut rester quelques minutes dans la chambre de l’enfant ou jusqu’à ce qu’il s’endorme, en réduisant progressivement sa présence. Un objet privilégié (un livre, un toutou ou une petite couverture spéciale) qu’il ne peut avoir lorsqu’il se couche peut aussi servir à motiver l’enfant à se coucher et à le réconforter s’il reste éveillé plus longtemps. Même s’il ne s’endort pas tout de suite, cette période de repos est aussi importante et permet à son organisme de récupérer et à son cerveau de se développer sainement. Cette solution permet aussi aux parents de conserver un rythme normal de soirée.

Négocier la sieste à la garderie

Les enfants en milieu de garde ont un besoin physique essentiel de se reposer une fois par jour. D’ailleurs, un enfant reposé a davantage de facilité à se concentrer et a moins tendance à agir de façon impulsive. Il ne faut cependant pas l’obliger à dormir! On peut négocier une petite période de détente (tout en la rendant agréable par l’utilisation d’une musique ou la présence d’un toutou) suivie d’une activité tranquille comme regarder un livre, faire un casse-tête ou colorier. En d’autres mots, l’enfant qui se serait bien reposé pendant environ 30 minutes pourrait aller au " coin des jeux tranquilles ". Cela lui prendra aussi à s’arrêter et à reconnaître ses signes de fatigue, des apprentissages d’autant plus important dans leur vie tumultueuse!

Il est important de respecter le besoin de sommeil des enfants. Des études de Hubert Mantagner ont montré que pour les 3-4 ans, la durée de la sieste varie de 4-5 minutes à 1h30. L’idéal serait pour les enfants de se réveiller grâce à des bruits ambiants non agressifs qui leur permettent de sortir du sommeil lorsqu’il redevient léger. Il faut aussi respecter ceux qui ont moins besoin de dormir. Une période de repos ou de détente est aussi efficace pour ceux-ci.

Source : Educatout.com (archives-educ-info)