Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Notre histoire

L’Histoire du CPE Petit à Petit

 

Autonome 1982 : un groupe de parents entreprit des démarches auprès de l’Office des Services de Garde à l’Enfance dans le but d’ouvrir une garderie communautaire à but non lucratif.

 

Le 30 janvier 1984, la « Garderie Petit à Petit » ouvre ses portes. Elle est  située au 112 Du Parc, à Verchères. Ce milieu chaleureux pouvait répondre aux besoins de 33 enfants, âgés  de 18 mois à 5 ans.

En mai 1997, de « garderie », nous devenons « centre de la petite enfance » (C.P.E.), suite à un projet  adopté par le Parti Québécois.  Nous avions maintenant la possibilité de diversifier les services offerts aux familles, en développant la garde en milieu familial.

En 1998, nous ouvrons donc le volet familial.  Ces places desserviront les villes de Verchères, Calixa-Lavallée, St-Amable et Contrecoeur. Nous débutons donc avec 12 places en milieu familial. Puis, nous obtenons 50 places additionnelles.

En 2000, nous déménageons l’installation au 500 Duvernay, à Verchères. Nous accueillons maintenant 66 enfants, incluant 5 poupons. De plus, nous ajoutons 50 nouvelles places en milieu familial.

Nous offrons donc, en 2000,  des services de garde à 66 enfants en installation ainsi qu’à 112 enfants en milieu familial.

Août 2001, nous ouvrons une deuxième installation. Cette fois, à Contrecoeur. Nous pourrons y accueillir 45 enfants, dont 5 poupons. À ce moment, notre permis nous permettait de desservir un total de 223 places.

Le 5 décembre 2001, au CPE, une conférence de presse annonce le lancement d’un projet pilote pour l’intégration des enfants handicapés. Nous faisions partie des 3 CPE retenus pour expérimenter le « Guide pour faciliter l’action  concertée en matière d’intégration dans les services de garde du Québec ».

De 2004 à 2005, le CPE développe 127 places supplémentaires  au volet familial.  Nous passons donc de 112 à 239 places.  Notre CPE devient un des 5 plus gros du Québec.

Avec nos 239 places en volet familial ainsi que nos 111 places en installations, nous atteignons le maximum de places au permis octroyé par le Ministère, soit 350 places. 

Nous avions enfin atteint l’objectif prévu  lors de la création des CPE. Mais, le 14 décembre 2005, le gouvernement fédéral passe la loi 124 sous bâillon. Résultat : 800 C.P.E. perdront la gestion du volet familial.

Puisque nous ne croyons pas à cette nouvelle formule, en mai 2006, notre volet familial ferme ses portes.  Notre permis de 350 places passe alors à 111 places en installation et nous devons une fois de plus restructurer notre CPE.

Pour offrir plus de places en service de garde à la population de Verchères et de Contrecœur, nous décidons de sacrifier nos salles polyvalentes pour les transformer en locaux pouvant accueillir 20 enfants supplémentaires.   C’est en avril 2007, que nous accueillons nos nouveaux groupes d’enfants, après une course folle de réaménagements, puisque tout devait être prêt en un mois.   Puis, une autre place est ajoutée à Contrecoeur, pour un total de 132 places au permis.

Mais nous ne nous arrêtons pas là. Nous avons fait d'autres demandes au ministère de la Famille pour des places supplémentaires. Nous avons reçu des réponses positives. Nous allons donc construire une nouvelles installation à Contrecoeur, qui va accueillir 62 enfants dont 10 poupons, et ce, en 2015. À Verchères aussi, nous pourrons accueillir 62 enfants dans une nouvelle installation qui sera construite à côté de l'installation actuelle, d'ici quelques années.

De cette façon, un plus grand nombre d'enfants de Contrecoeur et de Verchères recevront des services éducatifs de qualité, dans un milieu chaleureux.

Longue vie au CPE Petit à Petit!