Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Mission

La mission du CPE au Galop

Au CPE au Galop, notre mission est « l'enfant d'abord »

Cette mission se décortique en sept volets globaux, soit :

1- Bien-être et sécurité

2- Épanouissement de l'enfant à son rythme

3- Importance pour l'enfant d'être heureux et de conserver des souvenirs magiques

4- Assurer et transmettre un climat chaleureux

5- Respect de soi et d'autrui

6- Locaux répondant à l'univers des enfants

7- Révision continuelle de la part de la direction et des éducatrices de la qualité des services offerts tant au niveau des enfants que des parents

Spécifiquement, ces concepts se traduisent comme suit :

1- Bien-être et sécurité

Les employées du CPE AU GALOP s'engagent à fournir la qualité aux enfants tant au niveau du bien être physique, qu'à celui d'une nourriture saine et naturelle. Ceci implique donc la sécurité physique, affective, émotive et le bien-être des personnes à long terme, soit spécifiquement le support, l'entraide, l'écoute, la formation et la prévention.

2- Épanouissement de l'enfant à son rythme

Le programme éducatif doit permettre le plein développement socio-affectif, psychomoteur, intellectuel, langagier et créatif de l'enfant, à son rythme, compte tenu de ses particularités propres.

 3- Importance pour l'enfant d'être heureux et de conserver des souvenirs magiques

 Par l'entremise du programme JOUER C'EST MAGIQUE, de l'écoute active, de la compassion, de l'empathie et de la motivation qu'il reçoit des éducatrices, l'enfant considère le CPE comme un lieu privilégié où il fait bon vivre, où il apprend par le jeu et désire y retourner pour renouveler ses expériences positives. La joie de vivre doit être considérée comme une base de la qualité totale de la formation de l'enfant.

4- Assurer et transmettre un climat marqué par l'affection

Quelque soit le contexte, l'ensemble du personnel doit transmettre un climat chaleureux, conséquence d'un travail en synergie entre les éducatrices, à la base duquel on retrouve la compassion, l'empathie, l'affection, le respect, l'entraide et le don de soi, le tout dans un environnement conforme aux besoins de l'enfant.

5- Respect de soi et l'autrui

L'enfant adopte l'éducatrice comme un des modèles de sa vie. Le centre priorise donc l'engagement d'un personnel mature apte à démontrer une attitude positive, objective et constructive ayant une ouverture sur le monde et aux différentes cultures qui fourmillent au sein du CPE. L'enfant doit donc recevoir de l'éducatrice qui lui est attitrée, une stimulation ainsi qu'une motivation le guidant vers son propre respect, celui de ses amis, des lieux et des biens qui lui sont confiés.

6- Locaux répondant aux besoins de l'enfant

Physiquement et selon les groupes d'âge, l'environnement physique à l'intérieur duquel évolue l'enfant doit, dans la mesure du possible, correspondre avec son imaginaire.

7- Révision continuelle de la part de la direction et des éducatrices de la qualité des services offerts tant au niveau des enfants que des parents

L'ensemble du personnel doit être constamment en mode d'écoute active des enfants et des parents que ce soit au plan des gestes ou des remarques orales afin de s'ajuster aux besoins de ces derniers et d'assurer une qualité constante des services.

Un enfant habité par cette philosophie et ces valeurs, avec le soutien des parents, devient un être plus solide et apte à affronter l'avenir en toute confiance.

Politique corporatives du CPE au Galop

Politiques corporatives visant à atteindre les concepts énoncés dans la mission du CPE AU GALOP inc.

1- Chaque employée doit connaître non seulement la mission, mais aussi les politiques corporatives, les objectifs et l'ensemble des informations pertinentes à la qualité de la prise de décision dans son travail au sein du CPE.

2- Chaque employée, quel que soit son niveau hiérarchique, doit connaître et se tenir au courant soit, suite à des réunions convoquées par la direction, l'émission de communiqués ou de rencontres formelles, des objectifs à court, moyen et long terme du CPE afin de mieux comprendre son rôle au sein de l'organisation.

 3- À la lumière de ces informations et dans le cadre de ses prérogatives, c'est-à-dire des responsabilités qui lui sont confiées, chaque membre du personnel prend des décisions visant à régler les problèmes en respect des normes et des règlements qui régissent le fonctionnement de leur unité de travail.

4- L'employée, dans le cadre du modèle de gestion participative, se fixe cinq objectifs concrets et spécifiques qu'elle réalisera au cours d'un mandat d'une année, afin d'arrimer son travail aux objectifs globaux de l'entreprise. Lors des évaluations, ces objectifs seront alors soumis à la direction pour discussion et approbation.

5- Les décisions prises par les éducatrices se font au niveau de l'articulation des moyens mensuels, hebdomadaires et quotidiens visant l'atteinte de la qualité totale de leur unité de travail en relation avec, soit la directrice générale et/ou la directrice pédagogique et adjointe à la gestion.

6- Chaque éducatrice rencontre le ou les parents, soit durant ses heures de travail ou hors de ces dernières (rémunérées) lorsqu'elle constate ou remarque un ou des problèmes que vit l'enfant et qu'elle ne peut résoudre sans la participation des parents.

7- La nourriture est exclusivement préparée par le CPE. De plus, la cuisinière offre aux enfants en pleine croissance des menus équilibrés dont toutes les valeurs nutritives contenues dans les aliments se rapprochent le plus de la nature.

8- Relativement au bien-être physique des enfants, quelles que soient les conditions en tout temps et en tous lieux, les éducatrices suivent toutes les règles de sécurité appropriées et de surveillance rapprochée.

9- Au niveau de l'enfant et du personnel, le CPE respecte en tout point le Code d'hygiène universel tel que spécifié dans la régie interne du CPE au Galop au point 1.5. D'autre part et en tout temps, toutes les conditions d'hygiène doivent toujours prévaloir au sein du CPE.

10- Toutes les employées doivent s'entraider continuellement, indépendamment des contraintes personnelles ou de travail qui prévalent au sein de l'organisation et donner toujours et en tous lieux des soins à tous les enfants.

11- Relativement au rythme de progression de l'enfant, l'éducatrice aide spécifiquement celui-ci à atteindre et à dépasser sa capacité d'apprentissage grâce à son travail attentif et constant en utilisant des moyens créatifs.

12- Les employées se fixent, suite à des discussions avec la direction, une série de deux objectifs corporatifs visant l'atteinte des principaux éléments de la mission et des buts poursuivis par l'organisation.

13- Le programme JOUER C'EST MAGIQUE formant la base de la pédagogique du CPE doit être entièrement et continuellement maîtrisé et appliqué par l'ensemble des employées. Ces dernières font en sorte de connaître tous les rouages de ce programme, toute formation étant fournie par l'employeur.

14- Chaque employée pratique l'écoute active et s'ajuste dans la mesure du possible aux besoins des enfants et des parents. Elle analyse le langage corporel et verbal pour obtenir une meilleure communication entre les parties.

15- La réunion d'équipe a pour but de transmettre toutes les informations pertinentes au bon fonctionnement et à la prise de décision des éducatrices au sein de leur unité à l'intérieur de leur champ de compétence spécifique. Toutes les éducatrices sont tenues d'y assister à moins de donner une raison valable acceptée par la directrice générale. Le quorum est d'une personne.

16- Dans le cadre de la gestion participative et selon les contraintes qui incombent à la direction, la directrice générale fixe l'horaire en tenant compte de l'équilibre entre les besoins et/ou les demandes du personnel et les contraintes de l'organisation.

17- Pour des raisons de sécurité physique et émotionnelle, il est du ressort des éducatrices de toujours demeurer dans leur local auprès des enfants durant les heures de travail. Cette politique ne subit aucune exception à moins d'avoir obtenue au préalable la permission de la directrice générale.