Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Mission et valeurs

Mission et orientations générales

Le CPE Guy Favreau offre un service de garde en installation, en milieu de travail.  Ainsi, les enfants des fonctionnaires fédéraux sont parmi les premiers privilégiés à y recevoir des services de garde. Ceux-ci s’articulent autour d’un programme d’activités inspiré du concept d’apprentissage actif développé dans l’approche Jouer c’est magique. De ce fait, les interventions du personnel éducateur du CPE Guy-Favreau vise d’abord et avant tout à permettre l’épanouissement de l’enfant à travers le jeu, plutôt que par le biais d’un programme académique rigide. Notre philosophie de gestion, le fonctionnement interne du CPE et ses aménagements reflètent donc cet esprit : activités multi âges (en début et en fin de journée), activités par groupes d'âges, activités libres, activités dirigées et, finalement, activités par ateliers ou coins de jeux.

 L’apprentissage actif

Jouer, c’est magique s’appuie sur le principe que pour se développer, l’enfant doit pouvoir apprendre de façon active par le jeu, au gré de ses intérêts et à partir des contacts qu’il initie lui-même avec son environnement. En agissant sur celui-ci, l’enfant acquiert des connaissances qui l’aident à se construire un portrait de la réalité.

Le développement de l’enfant se fait selon des séquences prévisibles, des stades qui  sont communs à tous les enfants. À chaque nouveau stade, de nouvelles capacités émergent, permettant à l’enfant d’enrichir ses jeux et ses réalisations.

Chaque enfant possède des caractéristiques personnelles qui font de lui un être unique ayant un rythme personnel de développement. L’apprentissage actif permet donc à l’enfant de se développer dans le respect de son propre rythme. Les contacts qu’il initie lui-même avec son environnement physique et son environnement humain font en sorte qu’il vit des expériences déterminantes pour ses apprentissages. Lorsqu’il est encouragé à toucher, manipuler, comparer, associer et transformer, selon ses goûts et intérêts et en interactions avec ses pairs, il se prépare à apprendre. Mais pour ce faire, il doit être un initiateur ; il doit être en mesure de décider de ses propres activités.

De fait, la possibilité de choisir joue un rôle très important dans notre pédagogie ouverte parce que chaque enfant est un être unique et se développe à différents niveaux, suivant son rythme. De plus, ses intérêts et expériences lui sont uniques, d’où l’importance d’en faire le propre acteur de son développement par le biais de choix favorisant un apprentissage actif.

L’apprentissage actif comprend cinq éléments de base :

• Matériel : le matériel est abondant et varié, à la disposition de l’enfant;
• Manipulation : l’enfant peut manipuler, explorer le matériel librement;
• Choix : l’enfant est le décideur : il choisit ce qu’il veut faire;
 Langage : l’enfant décrit ce qu’il fait, ce qu’il a fait;
• Support : l’adulte encourage l’enfant, l’aide à élargir sa planification en parlant de ce que l’enfant est en train de faire, en participant au jeu et en l’aidant à trouver des solutions.

Il est, par ailleurs, supporté par trois composantes essentielles :

Environnement physique organisé 

Horaire quotidien spécifique 

Style d’intervention démocratique chez l’éducatrice


Valeurs véhiculées

Les principales valeurs véhiculées par le CPE Guy-Favreau sont l’autonomie – estime de soi, l’honnêteté, le sens des responsabilités, le respect de soi, l’esprit d’ouverture, la créativité, le sens du partage, de la coopération et de l’entraide, le respect et la connaissance de l’environnement et, finalement, la verbalisation des émotions.

À ces valeurs se rattachent des objectifs généraux et spécifiques de développement, de même que des moyens d’intervention préconisés pour leur atteinte. Ces objectifs de développement et moyens sont généralement applicables à tous les groupes d’âge.

Toutefois, le niveau de développement à atteindre sera toujours en lien avec l’âge de l’enfant. Ainsi, par exemple, on voudra encourager l’enfant à développer son hygiène corporelle à tout âge, mais on préconisera l’atteinte d’une autonomie plus complète chez l’enfant plus âgé.

De la sorte, ce dernier devrait avoir développé une autonomie complète face à ses besoins naturels – incluant l’usage de la chasse d’eau, le lavage et le séchage de ses mains – au terme de son séjour au CPE Guy-Favreau alors que l’autre, plus jeune, y aura été sensibilisé.