Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Heures d'ouverture et tarifs

Nos trois intallations sont ouvertes de 7h à 18h du lundi au vendredi sauf les jours fériés.  

 

 

La contribution de base est de 8.35$ par jour.

 


 

Ministère de la Famille.

Abolition de la contribution additionnelle

Le 7 novembre 2019, le gouvernement du Québec a annoncé l’abolition de la contribution additionnelle, rétroactivement au 1er janvier 2019*. Par cette mesure, le gouvernement devance de trois ans le plan annoncé en mars 2019 dans le budget 2019-2020, qui prévoyait l’abolition graduelle de la contribution additionnelle d’ici 2022.

Cela signifie donc que les parents du Québec qui envoient leur enfant en service de garde subventionné ne devront désormais payer que la contribution de base. Celle-ci est actuellement à 8,25 $ par jour et doit être payée directement au service de garde. Elle est indexée annuellement au 1er janvier.

Les centres de la petite enfance, les garderies subventionnées et les bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial n’auront plus à produire le relevé 30 pour 2020 et les années suivantes. Cependant, pour l’année financière 2019, ils sont toujours tenus de le produire, puisque les modifications législatives et réglementaires mettant fin à cette obligation n’ont pas encore été adoptées. Les services de garde subventionnés seront informés dès que cette obligation sera abolie.

Ces parents sont également invités à annuler ce rajustement en remplissant et en transmettant à leur employeur l'un des formulaires disponibles sur le site Web de Revenu Québec.

Un calculateur est aussi disponible dans le site Web du ministère des Finances pour permettre aux familles de calculer leur économie de coûts.

*Ces engagements sont conditionnels à des modifications législatives et réglementaires.

Pour plus d'information sur la contribution additionnelle, consulter le fichier "Tarification des services de garde" dans l'onglet Documents ou référez vous au site Internet du Ministère de la famille.