Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Politique sur l'activité physique

Politique de l'activité physique au CPE Planète Soleil

 

 

Introduction

Pourquoi mettre en place une politique de l'activité physique au CPE? Comme l'essence même de notre travail vise à favoriser le développement global des 0-5 ans, il est donc primordial de se doter d'outils nécessaires afin de transmettre de saines habitudes de vie aux enfants.

 

Le CPE est un milieu où l'enfant grandit et apprend. Notre mission est de lui offrir un environnement favorable à l'acquisition d'un mode de vie qui lui permet d'être physiquement actif et d'avoir de saines habitudes alimentaire.

 

La présente politique mettra en valeur des actions concrètes posées par le CPE afin de favoriser le jeu actif et le développement moteur des enfants. Nos stratégies et interventions suivent le cadre de référence Gazelle et Potiron, émis par le Ministère de la Famille en 2014.

 

 

L'importance de favoriser l'activité physique

Tout d'abord, il est important de préciser que l'activité physique se définit comme suit: "tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques qui entraînent une augmentation substantielle de la dépense d'énergie au-dessus de la dépense énergétique au repos." (Report of Surgeon, 2001).

Une activité physique se distingue par sa nature (marche, course, natation, etc.), sa durée (le temps de l'activité), sa fréquence (le nombre de fois), son intensité (l'investissement physique et la dépense d'énergie exigée) et son contexte (l'environnement).

L'activité physique apporte de nombreux bienfaits à l'enfant: réduction des risques de cancer, de diabète et de stress; augmentation de l'énergie et une plus grande capacité d'attention. Elle stimule le système immunitaire et favorise la croissance de l'enfant. L'activité physique a aussi un impact positif sur le bien-être psychologique, les compétences sociales, les habiletés cognitives et la réussite à l'école. En d'autres mots, elle est essentielle au développement global de l'enfant.

La petite enfance est une période critique pour instaurer de saines habitudes de vie active. Si l'on souhaite que ces dernières soient conservées à long terme (de l'enfance jusqu'à l'âge adulte), les professionnelles de la petite enfance, se donne comme mission d'agir le plus tôt possible.

Selon les directives canadiennes en matière d’activité physique : "Pour favoriser une croissance et un développement sains":

 

  • Les nourrissons (âgés de moins de 1 an) devraient être physiquement      actifs plusieurs fois par jour, particulièrement par l’entremise de jeux interactifs au sol.

 

 

Toujours selon les directives canadienne;

 

  • Les tout-petits (âgés de 1 à 2 ans) et les enfants d’âge préscolaire (âgés de 3 à 4 ans) devraient faire au moins 180 minutes d’activité physique réparties au cours de la journée. L'intensité des activités doit être variable et il est recommandé de les pratiquer:

 

- dans divers environnements;

- dans le but de favoriser le développement des habiletés motrices;

- avec une progression qui atteint au moins 60 minutes de jeu actif à l’âge de 5 ans.

 

Il n'y a pas de limite de temps à pratiquer l'activité physique. Plus nous sommes actifs avec les enfants, plus il y aura de bienfaits pour leur santé et leur développement.

 

 

Mission

Le CPE Planète Soleil entend soutenir la pratique d'activité physique et privilégier de saines habitudes de vie, afin de contribuer au développement moteur des enfants qui fréquentent notre institution. Le personnel du CPE joue un rôle primordial pour concrétiser cette mission fondamentale, avec les enfants du CPE.

Par son approche préventive, la politique d'activité physique fait partie de l'effort quotidien qui permet d'offrir un milieu de vie actif où chaque enfant peut se développer pleinement. Notre objectif prioritaire consiste à faire bouger les enfants.

 

 

Principes directeurs

Les enfants au centre de nos préoccupations

Les enfants sont la raison d'être première du CPE. Il faut toujours avoir en tête qu'ils nous guident dans nos décisions et nos choix d'activités. En fin de compte, nos interventions doivent toujours avoir comme objectif le bien être des enfants.

 

Promouvoir de saines habitudes de vie

Des années de pratiques nous permettent d'affirmer qu'intégrer l'activité physique dans une routine quotidienne est une formule gagnante. Il est essentiel de valoriser la pratique d'activité physique tant chez les enfants que chez les adultes.

 

Développer les habiletés et le savoir-faire physique

Il est recommandé de proposer aux enfants une variété d'activités favorisant la base du développement global, la conscience du corps et le développement du système musculaire. Il existe trois types d'habiletés motrices: la locomotion ( courir, sautiller, sauter), le contrôle des objets (lancer, attraper, botter, pousser, tirer) ainsi que la position stable ( équilibre, stabilité). Notons que la motricité fine passe d'abord et avant tout par la motricité globale. " Pour arriver à tenir un crayon, par exemple, l'enfant doit d'abord être capable de se tenir assis et de bouger son bras et sa main pendant que l'ensemble du corps reste immobile". 1

1 Lauzon, Francine, l'Éducation psychomotrice, source d'autonomie et de dynamisme, édition Presses de l'Université du Québec 1990.

 

Prendre plaisir à bouger dans la simplicité

Lâchons notre fou, soyons créatifs. Nous ne devons pas être dans la performance, mais plutôt dans le plaisir: l'important est de bouger. C'est essentiel, si l'on veut que le personnel du CPE s'approprie la politique et que cette dernière soit viable à long terme. Bougez comme vous l'entendez, mais bougez.

 

Jeux extérieurs

Il est reconnu que le temps passé dehors est un facteur positivement corrélé à l'activité physique chez les jeunes: plus un enfant passe de temps à l'extérieur, plus il est actif physiquement.2 L'activité physique associée au temps passé à l'extérieur offre une combinaison intéressante dans la lutte contre l'obésité chez les jeunes.3

2 Ferreira I, van der Horst K., Wendal-Vos W et al. Environnemental correlates of physical activity in youth-a review and update. Obesity reviews: 8:129-154,2006.

3 Munoz SA. Children in the outdoors. A literature review, Sustainnable Development Research Centre, 2009.

 

 

L'enfant et son développement psychomoteur

L'enfant de la naissance à 18 mois

 

L'enfant qui se situe dans cette tranche d'âge se développe à travers les mouvements et les sensations éprouvées. Avant 18 mois, ses mouvements ne sont que des réactions à son corps.

 

Jusqu'à 6 mois, la principale activité du nourrisson est la préhension. Il agrippe tout ce qui est à la portée de ses mains. C'est entre 6 et 12 mois qu'apparaîtront les premiers mouvements locomoteurs. L'enfant se déplacera sur le ventre et éventuellement à 4 pattes.

 

Vers 6 mois, il peut s'asseoir à l'aide d'un appui ou sur un adulte. Il aime beaucoup cette nouvelle position, car il peut regarder et attraper des objets. Par contre, il ne pourra pas relâcher volontairement les objets qu'il tient dans la main. Cette habileté arrive vers le dixième mois. Ses principaux jeux consistent à regarder et à toucher les objets et les personnes, à bouger tout le corps et porter les objets à sa bouche.

 

Entre 12 et 18 mois, l'enfant se déplace, touche à tout et se sauve lorsqu'on veut le prendre. C'est l'âge de l'exploration. Il passe la grande majorité de son temps à se promener, à prendre et déplacer les objets. C'est la période de son évolution qui se caractérise par l'acquisition et le contrôle de la marche.

 

L'enfant de 18 mois à 3 ans

 

Cette période est caractérisée par l'apprentissage du contrôle et de la maîtrise du mouvement. L'autonomie corporelle constituera le but principal du développement psychomoteur de l'enfant de cet âge.

 

Entre 18 mois et 3 ans, l'enfant améliore sa psychomotricité et son individualité à plusieurs niveaux. Il contrôle mieux son corps ainsi que ses gestes. Il se reconnaît comme une personne différente par rapport aux autres personnes et aux objets. Il a plus de tonus et la coordination de ses gestes et de ses mouvements locomoteurs sont de plus en plus variés.

 

L'enfant de cet âge aura un grand besoin de bouger. L'acquisition des actions non locomotrices s'ajoute aux autres mouvements et déplacements dans l'espace. Ses gestes seront caractérisés par des mouvements effectués par ses bras et non plus juste de ses mains ( par exemple, lorsqu'il dessinera, il fera de grands gestes avec le bras et non juste avec la main). "Il s'agit vraiment d'une étape de conquête de l'espace par tâtonnement, où l'exercice des habiletés psychomotrices, alimentées par l'imagination, servent de guide à l'enfant."4

4 Lauzon, Francine, L'Éducation psychomotrice, source d'autonomie et de dynamisme, édition Presses de l'Université du Québec 1990.

 

L'enfant de 3 à 5 ans

 

C'est la période du jeu symbolique, de la parole et de la socialisation. L'enfant a une meilleure perception de son corps, des objets, de l'espace et du temps. Il s'intéresse aux activités de motricité globale. C'est un stade qui est caractérisé par l'harmonie du mouvement.

 

L'enfant contrôle bien son corps pour se déplacer dans l'environnement. Il coordonne de plus en plus ses mouvements ( autant la coordination des bras que celles des jambes), il a un meilleur équilibre et les mouvements non locomoteurs sont effectués avec plus d'aisance. Avec de l'exercice, l'enfant arrive à maîtriser des activités sportives comme patiner, faire du vélo, se balancer, lancer et attraper une balle. Par contre, ses gestes n'ont pas encore atteint une grande précision.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Rôles et responsabilités

L'éducatrice s'engage à appliquer quotidiennement les principes suivants:

 

  • Permettre à l'enfant de vivre des expériences motrices variées            d'au moins 10 minutes d'intensité modérée à élevée ( l'enfant     doit être essoufflé).
  •  
  • Respecter les deux périodes de jeux extérieurs requises, à         l'exception des mois hivernaux. La période doit être d'une            heure pour la pouponnière et d'une heure trente pour les        groupes de 2 à 5 ans.
  •  
  • Lors des jeux extérieurs, soutenir le jeu tout en jouant un rôle             non contrôlant.
  •  
  • Ne pas consacrer plus de 30 minutes consécutives à une            activité sédentaire. Lors de ces activités, favoriser la position debout ou sur le ventre au sol.
  •  
  • Offrir des défis réalistes et variés qui permettront à l'enfant de           vivre des réussites.
  •  
  • Permettre aux enfants d'expérimenter des situations pour        bouger en toute sécurité.
  •  
  • Créer un environnement stimulant et adapté à l'âge des            enfants.
  • Avoir une attitude positive lors des activités afin de créer un    enthousiasme chez les enfants.
  •  
  • Lors des déplacements dans le CPE, faire participer les enfants.
  •  
  • Utiliser la salle de psychomotricité, lorsque la température       n'est pas clémente.
  •  
  • Utiliser les divers outils proposés pour la planification et la        rétrospection lors de la période de planification mensuelle. 
  • La direction s'engage à:
  •  

 

  • Allouer du temps pour la planification d'activités, soit 1 heure 30 minutes à tous les mois.
  •  
  • Assurer la formation des éducatrices afin qu'elles découvrent des nouvelles méthodes pour augmenter et améliorer les occasions de faire bouger les jeunes, ainsi que parfaire leurs connaissances sur le développement global. La formation en psychomotricité "Être en mouvement ça rend intelligent" à été donné à tout le personnel en avril 2016.
  •  
  • Informer les parents de la place qu'occupe l'activité physique au CPE via le site internet.
  •  
  • Consolider en faisant des retours lors de nos réunions mensuelles et soutenir l'engagement des éducatrices pour qu'il perdure dans le temps. Trouver et fournir des outils afin de faciliter l'intégration des activités motrices au quotidien.

 

 

Conclusion

Le but de cette politique est d'orienter nos pratiques éducatives tout en répondant à notre mission et à nos valeurs. Elle définit l'approche valorisée par le CPE Planète Soleil en ce qui a trait à l'activité physique. Par cette politique, le CPE veut stimuler et soutenir les membres du personnel dans la mise en place des activités physiques.

 

Ce document témoigne de la volonté des membres du personnel à offrir aux enfants une expérience de vie des plus stimulantes, actives et équilibrées.

Références

 

Bureau de santé de l'est de l'Ontario. " Activité physique pour enfants, guide d'accompagnement 1-5 ans" www.eohu.ca/_files/resources/resource792.pdf

Centre de ressources Meilleur départ. À vous de jouer. Centre ontarien de ressources en activité physique et Centre de ressources en nutrition, 2006- Mis à jour en 2011. "Ce que révèle la recherche ...sur l'activité physique et la petite enfance" www.meilleurdepart.org/resources/develop_enfants/pdf/What_the_Research_Says_F_4.pdf

Higgs C., Balyi I. Way R., Cardinal C., Norris S. et Bluechardt M. Centre canadien multisports. " Développer le savoir-faire physique. Guide pour les parents de 0 à 12 ans." www.canadiansportlife.ca/sites/default/files/resources/Développer%20le%20savoir-faire%20physique_0.pdf

René Paoletti (1999) " Éducation en motricité de l'enfant de deux à huit ans" Editeur Gaëtan Morin

Peggy Gendron, Marianne Filion. (2008) " mini Gigotte, guide d'animation de jeux actifs."

Francine Lauzon. L'éducation psychomotrice: source d'autonomie et de dynamisme, Presses de l'Université du Québec, 1990.

Institut canadien de la santé infantile. Mouvement et croissance, Activités physiques pendant les deux premières années, deuxième édition révisée et augmentée, 2004.

Gazelle et Potiron. Cadre de référence pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en service de garde éducatifs à l'enfance. Gouvernement du Québec, 2014