Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Politique en matière de santé au CPE

 

 

 

Politique en matière de santé au CPE Planète Soleil

 

En tant que Centre de la petite enfance, Planète Soleil répond aux objectifs du programme éducatif des services de garde du Québec "Accueillir la petite enfance" régis par le Ministère de la Famille. L'un de ces objectifs est "d'assurer le bien-être, la santé et la sécurité des enfants" en fournissant un environnement favorable aux bonnes habitudes de vie et en appliquant les mesures recommandées par la Santé publique. Les recommandations de cette politique reposent donc sur ce document, ainsi que le livre "La santé des enfants... en service de garde éducatif" élaboré aussi par le Ministère de la Famille. Cette politique se veut un cadre de référence pour les parents et pour le personnel de Planète Soleil.

 

RESPONSABILITÉS

Responsabilités du CPE

  • Appliquer et enseigner aux enfants les habitudes d'hygiène visant la prévention des maladies.
  • Apporter les soins appropriés à l'enfant à court terme selon la gravité de son état.
  • Informer les parents de toutes situations particulières concernant la santé de l'enfant.
  • Appliquer les mesures de prévention et de contrôle des infections.
  • Se référé à Info Santé ou à la santé publique en cas de besoin.
  • Exiger une prescription médicale pour l'administration de tout médicament autre que ceux régis par un protocole ou autorisés par le parent dans le dossier santé.
  • Appliquer les recommandations du ministère, notamment en ce qui a trait au retrait provisoire de l'enfant.

 

Responsabilités du parent

  • Transmettre les informations sur l'état de santé de l'enfant.
  • Informer le personnel dans le cas où l'enfant aurait reçu un médicament avant son arrivée au service de garde.
  • S'assurer que le CPE peut rejoindre une personne en tout temps en cas d'urgence pour aviser de l'état de santé de l'enfant ou pour venir le chercher le cas échéant.

 

 

 

 

  1. MESURES D'HYGIÈNE

                                                                                                                                     

1.1      Lavage des mains et du visage

 

Se laver les mains à l'eau tiède et au savon pendant 15 secondes est la manière la plus efficace et la plus simple d'empêcher les infections de se propager.

 

Il est important de renforcer les mesures d'hygiène et de désinfection à l'apparition de maladies. L'éducatrice doit veiller à ce que le visage de l'enfant soit propre, entre autres, pour diminuer la propagation des virus et bactéries par les gouttelettes.

 

ON DOIT SE LAVER LES MAINS RÉGULIÈREMENT:

  • Idéalement en arrivant et en quittant le CPE
  • Avant et après les collations
  • Après être allé à la toilette
  • Après s'être mouché
  • Après avoir joué à l'extérieur

Ø  Chaque fois que les mains sont visiblement sales.

           

SPÉCIFIQUEMENT POUR LE PERSONNEL:

  • Après avoir utilisé les produits nettoyants
  • Après chaque changement couches
  • Avant et après l'administration d'un médicament
  • Après avoir enlevé les gants, peu importe leur utilisation
  • Après avoir aidé un enfant à se moucher
  • Avant et après avoir soigné un enfant (liquide biologique, pansement ...)

 

Les serviettes humides jetables ne nettoient pas les mains de façon efficace et ne doivent pas remplacer le lavage des mains. Elles peuvent toutefois être utilisées à l'occasion d'une sortie. Se laver les mains une fois de retour au CPE.

 

1.2      Brossage des dents

Le brossage des dents est une habitude qui se prend en bas âge. Pour une meilleure santé dentaire des enfants, les professionnels (elles) de la santé dentaire soulignent la pertinence du brossage des dents (deux fois par jour) avec une toute petite quantité de dentifrice (pas plus qu'un petit pois). Étant donné que les enfants peuvent se brosser les dents à la maison le matin et le soir, ils ont ici un rôle déterminant à jouer. Au CPE les enfants sont initiés au brossage des dents après le dîner à partir des groupes de 3 à 4 ans. Le Centre fournit la brosse à dents, l'identifie au nom de l'enfant et la remplace tous les 6 mois.

Les mesures d'hygiène doivent être respectées lors du brossage de dents:

  • Superviser le brossage des dents
  • Éviter le partage des brosses à dents entre les enfants
  • Ne jamais désinfecter les brosses à dents
  • Rincer les brosses à dents sous l'eau après utilisation
  • Ranger les brosses dans le support à brosses à dents pour éviter le contact entre elles.
  • Utiliser l'équivalent d'un petit pois de pâte dentifrice

 

1.3      Éternuement et toux

Le jeune enfant a besoin qu'on lui apprenne à se servir d'un papier mouchoir lorsque son nez coule. On doit aussi lui montrer à éternuer et à tousser dans le pli de son coude afin de ne pas contaminer ses mains.

1.4      Changement de couche

  • Le personnel doit utiliser une serviette à langer différente pour chaque enfant, sinon le matelas doit être désinfecté entre chaque changement de couche.
  • L'utilisation des gants est requise si le personnel à des blessures aux mains ou si l'enfant a fait une selle. Se laver mains après avoir enlevé le gant.
  • Le personnel utilise des lingettes jetables non parfumées

Ø  Si les vêtements de l'enfant sont souillés, les rincer et les mettre dans un sac de plastique fermé hermétiquement.

1.5      Nettoyage et désinfection

Un nettoyage au détergent et à l'eau est la meilleure façon d'enlever les microbes dans l'environnement de l'enfant. En situation de crise ( poux, gastro, etc.), une désinfection accrue est effectuée.

APRÈS CHAQUE USAGE, SONT LAVÉS:

  • Les tables à langer;
  • Les tables qui servent aux repas et aux collations;
  • Les sièges de toilettes après chaque séance;

Ø  Les lavabos et poignées de l'évier après chaque séance.

À TOUS LES JOURS;

  • Les jouets portés à la bouche sont lavés régulièrement.

Ø  Les surfaces les plus susceptibles d'être contaminées sont lavées.

 

À TOUS LES SOIRS;

  • Le balai est passé sur toutes les surfaces de planchers,

Ø  Les toilettes et les éviers de toutes les salles sont désinfectés.

UNE FOIS PAR SEMAINE:

  • Tous les jouets de la pouponnière sont lavés,
  • Tous les matelas sont désinfectés,

Ø  Les couvre-matelas et les doudous vont au lavage

AUX SIX SEMAINES:

  • La rotation des jouets entre les différents locaux s'effectue;

Ø  Tous les jouets et meubles sont alors désinfectés.

 

  1. MESURES DE PRÉCAUTIONS UNIVERSELLES

Le personnel du CPE applique les précautions universelles afin de réduire les risques de maladies transmissibles par le sang.

  • L'utilisation des gants de vinyle pour nettoyer une plaie ou la présence de sang sur une toute autre surface: les gants sont utilisés même si une peau saine semble constituer une barrière efficace.
  • Le lavage des mains après avoir enlevé les gants
  • L'application d'un pansement sur toute plaie susceptible de saigner à nouveau
  • Le lavage des surfaces avec un produit désinfectant
  • L'identification des biberons

Ø  Le trempage des débarbouillettes souillées de sang dans la solution d'eau et d'eau de Javel avant de les envoyer à la lessive.

 

  1. SOINS

3.1      Cours de secourisme

Conformément au Règlement sur les services de garde éducatifs à l'enfance (art.20 et art.44), le CPE embauche du personnel ayant suivi et réussi un cours de secourisme. De plus, le CPE inscrit le personnel à une mise à jour des acquis de la formation de base au maximum à tous les 3 ans.

Le CPE est équipé d'une trousse de premiers soins conforme.

 

3.2      Rapport d'incident et d'accident

Le personnel remplit un formulaire afin de renseigner le parent sur tout incident ou accident survenu pendant la journée. Aussi, le rapport doit indiquer les soins portés à l'enfant.

Le rapport est signé par la personne ayant donné les soins à l'enfant et par le parent. Elle sera conservée aux archives pour une durée de 6 ans après départ de l'enfant.

3.3      Écran solaire

Comme il est recommandé de jouer à l'extérieur à tous les jours, des mesures de prévention contre les rayons du soleil doivent s'appliquer.

Il faut une autorisation signée des parents pour appliquer un écran solaire à un enfant. Afin de prévenir les réactions cutanées ou allergiques, le CPE Planète Soleil recommande l'écran solaire de marque Ombrelle qui est exempts de toutes traces de produits allergènes. Une protection UV de 45 et plus est préférable pour protéger les enfants.

Afin de maximiser les effets préventifs, l'écran doit être généreusement appliqué 15 à 20 minutes avant la sortie extérieure. Les éducatrices l'appliquent avant la sortie en après-midi. Il est de la responsabilité du parent d'appliquer l'écran solaire à la maison ou à l'arrivée au Centre le matin.

Dans le cas où un insectifuge serait requis, le protocole du ministère exige que celui-ci soit appliqué sur les vêtements, afin de ne pas nuire à l'efficacité de l'écran. À noter que, toujours selon le protocole, l'enfant doit être âgé de 2 ans et plus et qu'aucun produit à base de citronnelle ne peut être appliqué par l'éducatrice en CPE.

3.4      Grande chaleur

La réglementation nous demande d'aller à tous les jours à l'extérieur pour profiter des bienfaits du plein air sur la santé. Cependant, lorsque le mercure est à la hausse et que l'humidité amplifie la température ressentie, il faut prendre d'importantes précautions afin d'assurer la sécurité des enfants. Le personnel doit se référer alors à la Charte des indices de chaleur (voir annexe) pour connaître la température ressentie.

Précautions à prendre

  • Favoriser la sortie du matin afin d'éviter la période où les rayons du soleil sont plus intenses: de 11h00 à 16h00
  • Favoriser des périodes de courtes durées; entre 15 à 30 minutes au lieu de longue période
  • Adapter les activités extérieures
  • Favoriser les jeux à l'ombre
  • Éviter les jeux actifs (trottinettes, soccer, course...)
  • Offrir des choix de jeux d'eau dans la cour (ex: pataugeuse, pinceaux et chaudières, vaporisateur d'eau, lave-auto, bacs d'eau, jeu à jets d'eau...)
  • Faire boire souvent les enfants avant, pendant et après la sortie extérieure. Leur rappeler aussi de venir boire, car les enfants peuvent en avoir besoin sans le demander
  • Assurer une surveillance accrue des enfants aux signes de déshydratation et de coup de chaleur. Les signes sont:
    • Crampes de chaleur aux jambes et à l'abdomen
    • Fatigue, faiblesse, manque d'énergie
    • Étourdissements
    • Maux de tête
    • Nausée
    • Pouls rapide
    • Transpiration excessive

o   Confusion, désorientation et perte de conscience

 

3.5      Froid extrême

Lorsque le mercure est à la baisse et que le vent amplifie la température ressentie, le personnel du CPE peut décider de ne pas sortir à l'extérieur. À Planète Soleil, les enfants de la pouponnière jusqu'aux 24-36 mois, ne sortent pas si la température est plus basse que -20 degrés, température ressentie et jusqu'à -25 ressentie pour les groupes de 36 à 59 mois.

3.6      Poussée dentaire

Entre l'âge de 4 mois et 2 1/2 ans, l'enfant peut ressentir un malaise lors de l'éruption de ses dents primaires. Cela peut passer inaperçu ou rendre l'enfant irritable si ses gencives sont sensibles. Contrairement à la croyance populaire, cette poussée ne cause pas de fièvre.

Selon le protocole d'administration de l'acétaminophène, le personnel du CPE peut administrer le médicament seulement lorsque l'enfant est fiévreux. Rien n'autorise l'utilisation de l'acétaminophène dans le but de soulager la douleur de l'enfant. De plus, les médicaments en vente libre ou de type homéopathique ne peuvent être administrés sans une prescription médicale ou du pharmacien.

3.7      Perte de conscience

L'évanouissement se manifeste par une incapacité à se tenir debout ou assis. Il résulte d'un apport insuffisant de sang oxygéné au cerveau. Plusieurs raisons peuvent occasionner un évanouissement: station debout prolongée lorsque la chaleur est suffocante, sensation de faim et de grande fatigue à la suite d'une période de jeu intense, émotions fortes, peur, anxiété, stress, maladies, blessures ou douleurs violentes.

Si un enfant est sur le point de s'évanouir, il faut:

  • Faire asseoir l'enfant la tête penchée en avant ou l'allonger en surélevant les pieds
  • Desserrer ses vêtements au cou, à la poitrine et à la taille
  • Fournir une bonne aération et l'inciter à respirer profondément
  • Appliquer des serviettes froides sur le front et la nuque afin de la rafraîchir

Ø  Laisser reposer l'enfant

Si l'évanouissement est complet:

  • Mettre l'enfant en position latérale de sécurité
  • Appeler le 9-1-1

o   Aviser le parent

 

3.8      Convulsions

Certains enfants sont sensibles à faire des convulsions. Il est important que les parents avisent le personnel, si tel est le cas. L'enfant peut faire une crise d'épilepsie ou réagir à une hausse de sa température, on dira alors que l'enfant fait une convulsion fébrile.      

Pendant la convulsion:

  • Éloigner de l'enfant tout objet dur ou tranchant susceptible de le blesser
  • Protéger l'enfant en glissant un coussin ou l'équivalent, si la surface est dure
  • Éviter de toucher l'enfant ou de tenter d'empêcher ses mouvements

Ø  Si la convulsion dure plus de 5 minutes, appeler l'ambulance.

Après la convulsion (atténuement)

  • Placer l'enfant en position latérale de sécurité
  • Le couvrir pour éviter qu'il ait froid
  • Si cette situation survient pour la première fois, avertir le parent immédiatement, lui demander de venir chercher l'enfant pour une consultation médicale.

Ø  Rester avec l'enfant jusqu'à ce que le parent arrive

Convulsion fébrile due à la fièvre

  • Quand l'enfant reprend ses esprits, lui faire boire de l'eau régulièrement
  • Administrer l'acétaminophène et reprendre la température de l'enfant après une heure.

Ø  Prévenir le parent de l'état de l'enfant et lui demander de venir le chercher.

3.9      Morsure

De nombreux enfants mordent. C'est une situation difficile à gérer pour les parents des deux enfants, qui ressentent parfois un sentiment d'impuissance devant les faits. Malgré les apparences, l'enfant qui mord n'est pas en mesure d'estimer la portée de son geste. Ce comportement arrivera surtout chez les enfants de moins de 3 ans.

Pourquoi l'enfant mord-il?

  • Le poupon se sert de sa bouche pour toucher, goûter et découvrir le monde qui l'entoure. Lorsque les dents apparaissent, il ne fait pas encore la différence entre téter, sucer ou mordre. Au moment des poussées dentaires, il mordille tout ce qu'il trouve pour être soulagé.
  • Autour d'un an, le bébé teste ses dents et l'effet de ses morsures sur les objets et tout ce qui bouge autour de lui, les premiers concernés sont souvent les parents. Tous les enfants passent par cette phase, même si elle est plus ou moins perceptible chez certains.

Ø  Après deux ans, la morsure sert volontiers de moyens d'expression. L'enfant peut l'utiliser pour attirer l'attention, défendre son territoire, obtenir ce qu'on lui refuse, manifester sa colère ou, plus étonnant, pour exprimer une pulsion d'amour.

Comme il est impossible d'éviter les morsures occasionnelles, le personnel prendra les précautions suivantes:

  • Observer les situations problématiques pour mieux les comprendre et les prévenir
  • Répondre au besoin de l'enfant

Ø  Aménager le local pour fournir des jouets en quantité suffisante

Les soins apportés si la peau n'est pas transpercée:

  • Nettoyer la plaie avec de l'eau et du savon
  • Appliquer une compresse d'eau froide
  • Masser la plaie avec de l'essence de vanille
  • Remplir un rapport d'accident

 

Dans le cas d'une morsure ou la peau est transpercée, il faut:

  • Laisser la blessure saigner lentement
  • Nettoyez la plaie avec de l'eau et du savon
  • Appliquer un pansement adhésif stérile
  • Remplir un rapport d'accident
  • Aviser les parents du mordeur et ceux du mordu de l'importance de consulter leur médecin ou un CLSC. La consultation devrait se faire dans les 8 heures après l'évènement pour permettre d'évaluer la gravité des blessures et le risque d'infection, en plus de prendre les mesures de prévention ou de protection qui s'imposent pour limiter la transmission des maladies infectieuses

Ø  Surveillez la plaie dans les jours suivants et aviser les parents s'il y a une rougeur ou enflure

3.10   Ambulance

L'appel des ambulanciers est requis:

  • Après avoir injecté de l'épinéphrine à un enfant
  • Lors d'une réaction allergique non connue
  • Si l'enfant est inconscient
  • Dans le cas d'une fracture
  • Quand on soupçonne une blessure au cou ou au dos
  • Si l'enfant est incapable de se relever après une chute (ne pas le bouger).

 

Lorsque l'ambulance est requise:

  1. Appeler le 9-1-1
  2. Appeler un parent
  3. Accompagner l'enfant dans l'ambulance jusqu'à l'arrivée du parent.

Note: ne pas hésiter à appeler l'ambulance en cas de doute. Les ambulanciers évalueront sur place la nécessité de transporter ou non l'enfant vers l'hôpital.

 

  1. FIÈVRE

Si le parent a déjà administré de l'acétaminophène ou de l'ibuprofène à son enfant avant de se présenter à la garderie, il devra informer l'éducatrice qui accueil l'enfant le matin. Il n'y a aucune contre-indication ni aucun danger à donner de l'acétaminophène à un enfant qui a reçu déjà de l'ibuprofène, puisque les deux médicaments n'agissent pas de la même façon.

L'éducatrice devra avertir le parent si la fièvre persiste et/ou que l'état général de l'enfant ne s'améliore pas. Le parent devra venir chercher son enfant.

La seule façon sûre de mesurer la fièvre est de prendre sa température. On doit prendre la température de l'enfant chaque fois que son état général (pleurs difficiles à apaiser, perte d'énergie, altération de l'état général, diminution de l'appétit, etc.) ou que des symptômes physiques (rougeurs aux joues ou chaleur excessive de la peau) permettent de soupçonner qu'il est fiévreux.

La fièvre est un symptôme; pas une maladie. C'est un signal d'alarme que notre corps nous envoie pour nous indiquer que l'organisme combat une infection.

 

L'enfant est fiévreux quand:

Ø     Axillaire (sous l'aisselle)

Ø    37.5 C

Ø    99.0 F

Ø    Buccale

Ø    38.0 C

Ø    100.4 F

Ø    Rectale

Ø    38.5 C

Ø    101.5 F

Ø     Tympanique (Oreille)

Ø    38.5 C

Ø    100.4 F

Ø   

Au CPE Planète Soleil nous prenons la température tympanique et axillaire. L'éducatrice doit utiliser les couvre-sondes prévues à cet effet, selon le cas. Le personnel est autorisé à administrer l'acétaminophène lorsque la température est égale ou supérieure à ce qui est indiqué sur le tableau.

Le poids de l'enfant inscrit à l'intérieur du dossier santé doit être à jour et paraphé en conformité avec les règles du ministère. L'administration de l'acétaminophène doit être inscrite au registre des médicaments. Il faut communiquer l'information au parent.

L'éducatrice peut administrer de l'acétaminophène à une température inférieure à celle inscrite sur le tableau, seulement quand le parent fournit une autorisation médicale. Selon le protocole, l'acétaminophène ne peut être administré sans autorisation médicale:

  • À des enfants de moins de 2 mois
  • Pour soulager la douleur
  • Pendant plus de 48 heures consécutives

Ø  À des enfants ayant reçu un médicament contenant de l'acétaminophène dans les 4 heures précédentes.

 

Démarche à suivre en cas de fièvre

  • Le parent dont l'enfant est fiévreux sera aussitôt avisé.
  • Si on ne peut joindre le parent, le CPE administre exceptionnellement l'acétaminophène par voie orale seulement si le parent a signé le protocole et qu'il est à jour.
  • L'éducatrice remplira le registre des médicaments et inscrira l'information dans le carnet de l'enfant pour permettre au parent de faire le suivi.
  • Si le parent refuse que l'on administre l'acétaminophène, il devra venir chercher son enfant.
  • On doit s'assurer que l'enfant est habillé légèrement tout en évitant qu'il frissonne.
  • Il faut faire boire l'enfant plus souvent.
  • La température est reprise après 60 minutes et inscrite au carnet pour le parent.
  • Si la température n'a pas baissé ou a augmenté, le parent devra venir chercher l'enfant.
  • Si le parent ne peut venir chercher l'enfant, il a la responsabilité de joindre la personne désignée en cas d'urgence.

Ø  Si l'éducatrice ne peut joindre le parent, elle prendra contact avec la personne désignée en cas d'urgence.

Il faut communiquer immédiatement avec les parents pour une consultation médicale si l'enfant fiévreux:

  • Est particulièrement irritable
  • Est très endormi, léthargique ou indifférent
  • Présente une respiration sifflante ou une toux persistante
  • Est âgé de moins de 6 mois
  • À une éruption cutanée
  • Présente des vomissements

Ø  Manifeste d'autres symptômes inquiétants.

L'enfant peut cependant continuer de fréquenter le service de garde s'il se sent assez bien pour participer aux activités.

  1. ADMINISTRATION D'UN MÉDICAMENT

5.1      Médicament sous protocole

Certains médicaments peuvent être administrés dans le cas où le parent a signé le protocole:

  1. L'acétaminophène (fourni par le CPE)
  2. L'insectifuge (fourni par le parent)

Dans ces deux cas, le personnel doit suivre les recommandations inscrites sur chaque protocole.

Le parent peut autoriser le personnel désigné à appliquer de la lotion de calamine, de la crème hydratante, du baume à lèvres, des gouttes nasales salines, de la solution orale d'hydratation, de la crème solaire et de la crème à base d'oxyde de zinc sans autorisation médicale. Le parent doit avoir signé les autorisations requises dans le dossier de santé de l'enfant. Ces produits sont fournis par le parent et clairement identifiés au nom de l'enfant. De plus, ils doivent être conservés dans leur contenant d'origine précisant le nom du produit et la date d'expiration.

5.2      Autres médicaments

Afin d'assurer les soins et la sécurité des enfants, on peut administrer un médicament lorsqu'il y a une autorisation écrite du parent accompagnée d'une prescription provenant d'un membre du Collège des médecins du Québec. Les prescriptions autorisées par un pharmacien sont considérées comme valides.

Dans le cas d'un médicament prescrit, les renseignements inscrits par le pharmacien sur l'étiquette du médicament font foi de l'autorisation du médecin ou du pharmacien lui-même. L'étiquette du contenant d'un médicament doit indiquer le nom de l'enfant, le nom du médicament, sa date d'expiration, sa posologie, la durée du traitement et le nom du médecin traitant ou du pharmacien consultant.

Dans le cas d'un médicament en vente libre, une autorisation écrite (ordonnance) d'un médecin ou d'un pharmacien est également requise.

Quand l'enfant doit prendre un médicament prescrit, le parent doit alors remplir la feuille d'autorisation pour l'administration d'un médicament à son arrivée au CPE. Lorsque le personnel administre le médicament à l'enfant, il doit compléter la section indiquant la date, l'heure, la quantité administrée, le nom du médicament et sa signature. Seules les personnes désignées par écrit et autorisées par adoption du conseil d'administration peuvent administrer les médicaments. Le personnel doit se laver les mains avant et après l'administration d'un médicament.

Tous les médicaments doivent être entreposés dans un espace de rangement réservé à cet effet. L'entreposage des médicaments doit être sous clé, hors de la portée des enfants, à l'écart des denrées alimentaires et des produits d'entretien.

  1. LES MALADIES CONTAGIEUSES


Lorsqu'un enfant est atteint d'une maladie contagieuse, le parent doit le signaler au personnel du CPE. Il est important de comprendre qu'une maladie banale pour beaucoup d'enfants peut devenir plus risquée pour une mère enceinte ou un autre enfant dont le système immunitaire est affaibli. L'éducatrice qui connaît l'état de la situation doit prendre les précautions nécessaires pour limiter la contagion entre les autres enfants et ainsi assurer leur santé et leur sécurité.

Bien que certaines de ces maladies soient très rares, voici la liste des maladies qui doit être signalée à la direction du CPE:


  • Coqueluche
  • Diphtérie
  • 5 ième maladie
  • Gale
  • Hépatite
  • Impétigo
  • Méningite
  • Oreillons
  • Pédiculose (poux)
  • Rougeole
  • Tuberculose
  • Rhume et grippe (influenza)
  • Rubéole
  • Tuberculose
  • Diarrhée épidémique
  • Giardiase (parasite intestinal)
  • Pharyngite et Amygdalite à streptocoque
  • Scarlatine
  • Varicelle


Toutefois, certaines de ces maladies étant plus courantes, nous les aborderons plus spécifiquement.

6.1      Poux

Responsabilité des parents

Le parent d'un enfant qui présente des poux et lentes doit:

  • Venir chercher l'enfant pour appliquer un traitement.
  • S'il n'est pas disponible, la personne désignée en cas d'urgence devra venir le chercher.
  • Remettre, à son retour au CPE une preuve de traitement: la bouteille de traitement ou la facture servira de preuve.
  • Inspecter quotidiennement la tête de l'enfant et ENLEVER toutes les lentes mortes ou vivantes. Prendre note que vous devrez venir chercher l'enfant si le personnel trouve plusieurs lentes.
  • REFAIRE un traitement si nécessaire.
  • Après le traitement, attacher et tresser les cheveux longs.
  • Vérifier la tête des autres membres de la famille.
  • Prendre également des mesures de désinfection à l'eau chaude des effets personnels qui ont pu être en contact avec la tête et avec les poux tels que: serviette de bain, chapeau, casquette, tuque, cache-cou, foulard, drap, taie d'oreiller, coussins, peluches, peigne, brosse à cheveux.
  • Placer dans un sac de plastique fermé hermétiquement; tous les effets non lavables (oreiller et autres) pendant au moins 10 jours.
  • REFAIRE le traitement 7 jours après la première application pour s'assurer de la destruction des lentes, ayant pu survivre au premier traitement, peu importe le produit pharmaceutique, choisi.
  • Si il y a encore présence de poux, consulter un médecin, afin d'obtenir un traitement plus fort.

Responsabilité du CPE Planète Soleil

  • Faire un communiqué afin de prévenir les autres parents et les inciter à faire une inspection.
  • Préserver la confidentialité.
  • Dès que l'infestation est enrayée, mettre en quarantaine tout objet en tissu tel que coussins, toutous, déguisements dans des sacs de plastique hermétiques pendant 10 jours.
  • À la suite d'une deuxième invasion chez le même enfant, le parent devra fournir de nouveau une preuve de traitement dans les jours qui suivent.
  • S'assurer de la collaboration des parents afin de limiter la transmission de l'infestation aux autres personnes. IMPORTANT

 

  •  
  •  

Dès que vous repérez des poux chez un enfant, l'information doit être transmise aux parents des enfants du même groupe d'âge, car ils ont la responsabilité d'inspecter la tête de leur enfant. Les parents ne peuvent pas toujours être conscient de la problématique puisque certains enfants sont moins sensibles et pourraient être infectés sans avoir de démangeaisons.

 

6.2      L'impétigo

L'impétigo est une maladie très contagieuse et fréquente chez le jeune enfant. Elle est causée par une bactérie parfois présente sur une peau saine. Elle est rarement accompagnée de fièvre et de malaise généraux. On reconnaît l'impétigo aux lésions cutanées purulentes et croûteuses surtout au visage. Cette maladie se traite par antibiotiques. Pour éviter que la maladie se propage, il faut exclure l'enfant atteint au moins 24 heures après le début du traitement.

Dès que le diagnostic est prononcé, il faut aviser le CPE.

 

6.3      Les pharyngo-amygdalite streptococcique et scarlatine

La pharyngo-amygdalite streptococcique est une infection de la gorge causée par une bactérie pouvant causer une fièvre souvent élevée, mal de gorge, enflure des ganglions, perte d'appétit, nausée, vomissement et céphalée. Parfois, une éruption cutanée s'ajoute à la pharyngite et on parle alors de scarlatine. Les principaux symptômes de la scarlatine sont une langue framboisée ainsi qu'un érythème cutané fin blanchissant sous la pression, donnant une sensation de papier sablé. L'apparition de la maladie se fait généralement au niveau du cou, à la poitrine, à l'abdomen, à la face interne des cuisses et d'une manière plus intense aux plis de flexion des coudes et des aisselles.

L'enfant sera traité par antibiotique et pourra retourner au service de garde 24 heures après le début du traitement aux antibiotiques si son état lui permet de suivre les activités courantes.

Dès que le diagnostic est prononcé, il faut aviser le CPE.

 

 

 

 

6.4      Conjonctivite

La conjonctivite consiste en une infection de l'oeil causée par un virus ou une bactérie. Elle s'accompagne de rougeurs, gonflement des paupières et écoulement jaunâtre. Comme la conjonctivite est très contagieuse, il est important de resserrer les mesures d'hygiène, en insistant sur le lavage des mains et la désinfection des surfaces de jeux et des jouets.

Éviter d'exclure l'enfant du CPE, sauf dans un contexte épidémique ou dans le cas de conjonctivite purulente accompagnée de fièvre. L'enfant pourra réintégrer le service de garde après le début du traitement. En cas de fièvre ou d'infection importante de l'oeil, informer le parent que l'enfant doit consulter le médecin. Il sera ensuite réadmit selon ses recommandations.

Nous considérons un contexte épidémique lorsque deux enfants du même groupe d'âge sont atteints. Alors nous avisons le parent de venir chercher son enfant et de consulter un médecin. Il se pourrait que nous exigions la guérison complète avant de réintégrer le service de garde.

Dès que le diagnostic est prononcé, il faut aviser le CPE.

 

6.5      Pieds - mains- bouche (Coxsackie)

Le pied-main-bouche est une infection causé par des virus de groupe Coxsackie et cause souvent des infections chez l'humain. Les infections sont plus fréquentes l'été et l'automne. La maladie peut se transmettre par contact avec les sécrétions de la bouche, par les selles d'une personne infectée ou par l'inhalation de gouttelettes contaminées (mains, objets et surfaces). Elle se manifeste par la fièvre et par l'apparition de rougeurs sous forme de vésicules (petites bulles) à la bouche, aux mains, aux pieds et parfois aux fesses.

Ne pas exclure l'enfant si son état de santé lui permet de participer aux activités du service de garde.

 

6.6      Diarrhées

La diarrhée d'origine infectieuse peut être causée par différents agents. Elle se définit par la présence de selles liquides , non associées à un changement de diète et à une augmentation de la fréquence des selles. Même si on ne peut pas toujours identifier l'agent, la plupart des diarrhées sont d'origine infectieuses. Les diarrhées d'origine non infectieuses seront par exemple dues à une intolérance alimentaire ou à la prise d'antibiotiques. Il ne s'agit pas nécessairement de diarrhée lorsque les selles sont molles et un peu plus fréquentes que la normale.

Au CPE, on parle de diarrhée épidémique si deux cas ou plus de diarrhées se déclarent dans un même groupe d'enfants à l'intérieur de 48 heures. Alors en situation jugée épidémique, l'enfant qui aura seulement une diarrhée sera exclu du Centre jusqu'à ce que les selles redeviennent normales.

La période de contagiosité varie selon l'agent causal. Elle correspond généralement à la phase aiguë de la maladie.

Il faut exclure temporairement l'enfant qui a la diarrhée si:

  • L'enfant est trop malade pour suivre les activités du groupe;
  • L'enfant est aux couches et les selles sont débordantes plus de deux fois dans la même journée;
  • L'enfant fait des selles à une fréquence anormalement élevée;
  • La diarrhée est accompagnée de 2 vomissements ou plus au cours des 24 dernières heures;
  • L'enfant fait plus de deux selles très liquides;                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  
  • Il y a présence de sang ou de mucus dans les selles;
  • La diarrhée dure plus de 48 heures et est accompagnée de fièvre;

Il faut garder l'enfant à la maison jusqu'à ce que les selles redeviennent normales et que l'enfant soit capable d'utiliser les toilettes à temps pour chacune de ses selles. Pour l'enfant aux couches, dès que ses selles ne sont plus liquides au point de déborder.

 

6.7      Gastroentérite

La gastroentérite à rotavirus est une maladie causée par le virus du même nom. Elle se manifeste par de la diarrhée liquide, des nausées, des vomissements importants et des douleurs abdominales pouvant être accompagnés de fièvre.

Il sera demandé au parent de venir chercher l'enfant et de le garder jusqu'à 24 heures après la disparition de la diarrhée et de la nausée.

 

6.8      Vomissements

Une multitude de facteurs peuvent provoquer des vomissements. Ça peut être relié à un trouble digestif, une intoxication alimentaire, une infection, un excès alimentaire ou une réaction psychologique. La gravité varie selon le cas. Le vomissement est un rejet d'aliments de façon projectile, contrairement à la régurgitation qui est un rejet sans effort.

 

Il sera demandé aux parents de venir chercher l'enfant si:

  • L'enfant vomit 2 fois
  • L'enfant vomit et qu'il a d'autres symptômes (diarrhée, fièvre, nausée, douleur à l'estomac, maux de tête)
  • L'enfant vomit après un coup sur la tête, le parent devra consulter un médecin sans délai
  • Il présente un état général qui ne lui permet pas de participer aux activités régulières du CPE.

L'enfant pourra réintégrer le CPE s'il n'a pas vomi dans les 24 dernières heures.

 

6.9      Éruption de boutons

L'éruption de boutons peut être un symptôme de plusieurs maladies infantiles. Il est donc très difficile d'en identifier la cause. Pour cette raison, le parent sera informé dès l'apparition de boutons. Il est conseillé de consulter un médecin afin de vérifier s'il s'agit d'une maladie infectieuse à déclaration obligatoire.

 

6.10   Asthme

Responsabilité du parent

Le parent doit informer le personnel si son enfant est sujet à des crises d'asthme. Comme les crises peuvent être imprévisibles, le parent devra remplir le formulaire autorisant le personnel à prendre les mesures nécessaires pour administrer le médicament prescrit par le médecin.

Responsabilité du CPE

Le CPE a l'obligation de maintenir une température et un taux d'humidité adéquat.

Dans le cas où un enfant serait en état de crise, le personnel doit:

  • Administrer le médicament à l'enfant en suivant la posologie et les directives
  • Aviser le parent
  • Assurer une surveillance constante
  • Calmer l'enfant, le réconforter et l'aider à trouver une position confortable
  • Permettre à l'enfant de participer à des activités calmes si la crise semble sous contrôle.
  • Demander au parent de venir chercher l'enfant si la crise est aiguë ou que l'état de l'enfant se détériore.

 

6.11   Rhume et grippe (influenza)

Le rhume et la grippe sont des maladies courantes particulièrement pendant la saison hivernale. Le rhume est une infection bénigne alors que la grippe (influenza) est une maladie sérieuse. Les enfants en service de garde attrapent fréquemment le rhume pendant l'hiver.

RHUME

Définition

Le rhume est l'une des infections virales aiguës des voies respiratoires supérieures les plus fréquentes chez l'être humain. Le rhume est plus fréquent de la fin août à avril. Tout le monde est susceptible de contracter un rhume.

Les symptômes du rhume sont les suivants: congestion des muqueuses, excès d'éternuements, nez qui coule, larmoiement, mal de gorge, fatigue légère mais rarement accompagnée de fièvre.

Le rhume peut entraîner les complications suivantes: otite moyenne aiguë, sinusite, bronchite, laryngite et, parfois même, la pneumonie. Le rhume peut occasionner une crise d'asthme. Le rhume dure de deux à six jours.

Transmission

  • Gouttelettes (éternuement, toux, etc.)
  • Contact direct (en se donnant la main, bisou, etc.)
  • Contact indirect (l'enfant infecté donne un jouet à un autre)

La période d'incubation de la maladie dure de 12 à 72 heures. La période de contagiosité est de 24 heures avant le début des symptômes et jusqu'à 7 à 10 jours après. Il arrive parfois que la période de contagiosité dure jusqu'à 3 semaines plus tard. Il n'existe aucun vaccin contre le rhume.

Le rhume ne requiert pas de traitement médical, mais il est recommandé d'offrir au malade du repos et une hydratation accrue. Aussi, le vaporisateur d'eau salée peut être efficace. La fièvre doit être traitée préférablement avec de l'acétaminophène.

GRIPPE (Influenza)

Dans le langage courant, on dit souvent être grippé alors qu'il s'agit d'un rhume. L'infection invasive à l'influenza de type b (Hib) est causée par l'un des six sérotypes de la bactérie. C'est une souche dotée d'un facteur de virulence important.

Les infections invasives causées par le Hib sont les suivantes: la méningite, l'épiglottite, la septicémie, la cellulite, l'arthrite septique et la pneumonie. Les manifestations cliniques varient, mais sont généralement accompagnées de fièvre.

Complications

Le décès survient dans 5% des cas de méningite et d'épiglottite; environ 20 à 45% des survivants de la méningite ont des séquelles neurologiques, notamment la surdité et un retard développemental.

La durée de l'infection invasive est variable et la période d'incubation est inconnue.

La maladie se transmet par gouttelettes.

Depuis l'introduction du vaccin en 1997, l'infection invasive est devenue rare, son incidence a diminué de près de 97% chez les moins de 5 ans. Le vaccin confère une protection supérieure à 95% contre les infections à l'influenza.

Mesure de contrôle:

  • Exclure l'enfant du service de garde
  • Le réintégrer dès que son état de santé le permet et qu'il a reçu un antibiotique permettant d'éradiquer complètement le virus.

 

  1. ÉTAT GÉNÉRAL

 

Le niveau d'activité de l'enfant est un bon indicateur du degré de sévérité lors d'une maladie. L'observation de l'enfant est importante afin de dénoter tout changement de comportement inquiétant (fatigue, pleurs, perte d'appétit...)

Malgré tout ce qui a été écrit précédemment, il peut arriver que le personnel juge que l'enfant n'est pas en mesure de rester au CPE. Cette décision doit être prise en collaboration avec un membre de la direction, ne peut être prise à la légère puisqu'elle implique un parent à quitter ses activités au travail ou autres pour récupérer son enfant.

Voici quelques exemples pouvant exiger le retrait de l'enfant au CPE:

  • L'incapacité de l'enfant à participer aux activités du groupe sans l'effort habituel, observée par l'éducatrice
  • L'incapacité de l'éducatrice à s'occuper de l'enfant malade sans compromettre le bien-être des autres enfants
  • Le diagnostic présomptif ou confirmé d'une maladie infectieuse relativement grave et dont la transmission pourrait être prévenue ou réduite par l'exclusion.

Voici les maladies fréquentes qui requièrent l'exclusion de l'enfant:

  • Les infections des voies respiratoires: pharyngite à streptocoque et coqueluche
  • Les infections oculaires: conjonctivite accompagnée de fièvre ou lorsque l'oeil est très atteint
  • Les infections de la peau: scarlatine, impétigo, varicelle, rubéole, gale et poux
  • Infections gastro-intestinales: gastroentérite
  • RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

LAROSE, Andrée. La santé des enfants ...en service de garde éducatifs, Sainte-Foy, Les publications du Québec, 2000, 271 pages.

GUÉNETTE, Rachel, La sécurité des enfants...en service de garde éducatifs, Sainte-Foy, Les publications du Québec, 2002, 321 pages.

PUBLICATION DU QUÉBEC, La prévention et le contrôle des infections dans les services de garde à l'enfance, édition 2008, 531 pages.

PUBLICATION DU QUÉBEC, Accueillir la petite enfance, LE PROGRAMME ÉDUCATIF DES SERVICES DE GARDE DU QUÉBEC,94 pages.