Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Rôle du Bureau coordonnateur

Le bureau coordonnateur répond aux besoins des familles qui utilisent ou pourraient utiliser la garde en milieu familial et soutient les responsables d’un service de garde en milieu familial. Il favorise donc l’épanouissement de ce mode de garde sur son territoire. Pour ce faire, le bureau coordonnateur doit, notamment:

 

·       accorder les reconnaissances;

·       appliquer les mesures de surveillance, déterminées par règlement, auprès des responsables d’un service de garde en milieu familial;

·        répartir les places subventionnées suivant les besoins de garde des parents de son territoire;

·       déterminer l’admissibilité d’un parent à la contribution fixée par le gouvernement;

·        administrer les subventions destinées aux responsables d’un service de garde en milieu familial;

·       maintenir un service centralisé d’information sur les services de garde en milieu familial;

·      favoriser la formation et le perfectionnement continus des responsables d’un service de garde en milieu familial;

·       offrir un soutien pédagogique et technique sur demande auprès de la responsable d’un service de garde en milieu familial;

·        traiter les plaintes des parents et des responsables d’un service de garde en milieu familial.

 

L’obtention d’une reconnaissance par un bureau coordonnateur est un choix individuel qui entraîne certains devoirs. En plus d’appliquer le programme éducatif, la personne responsable d’un service de garde en milieu familial assure la qualité, le développement et la gestion de son service. Première responsable de son service de garde, elle adopte une attitude de collaboration avec le bureau coordonnateur, car celui-ci a un mandat de surveillance à l’égard de la santé et de la sécurité des enfants qui bénéficient des services de garde, ainsi que de la saine utilisation des fonds publics. Aussi, la reconnaissance peut amener la personne responsable d’un service de garde en milieu familial à occuper, si elle le désire, une place importante au sein des instances du bureau coordonnateur. Un siège au conseil d’administration ou au comité consultatif de responsables lui permet de prendre part de façon proactive au développement des services offerts par le bureau coordonnateur.