Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Historique

Voici la "Petite histoire de Joie de vivre"

 

1984: Il était une fois, dans le quartier St-Eugène à St-Jean-sur-Richelieu, une petite pré-maternelle appelée "La Marelle". La pré-maternelle avait suscité  le goût d’activités préscolaires de qualité pendant que les  "grands" étaient à l’école. Petit à petit, les amis qui fréquentaient la pré-maternelle ont répandu la nouvelle du grand plaisir qu’ils avaient à socialiser avec des enfants de leur âge et à explorer avec eux dans une ambiance exceptionnellement chaleureuse.

  

Pendant ce temps, les mamans avaient pris goût à ces instants de liberté, encouragées par la bonne humeur des joyeux petits lurons qui revenaient de leur sortie bi-hebdomadaire à "La Marelle". Les mamans du quartier ont donc demandé avec de plus en plus d’insistance un service de garde leur permettant d’occuper un emploi à l’extérieur de la maison tout en ayant confiance que leurs tout-petits bénéficiaient, en leur absence, d’un milieu de vie chaleureux, stimulant et éducatif.

 

1988: C’est ainsi qu’à l’automne Marjolaine Fortin-Tardif, fondatrice ouvrait officiellement la "Halte Joie de vivre"Elle était voisine de la pré-maternelle "La Marelle" et accueillait des enfants de tout âge : des poupons de six mois jusqu’aux grands de huit ans.

 

 Dans l'ordre: Marie-Josée Boivin (Directrice générale)

                     Geneviève Larochelle (Directrice adjointe)

                     Marjolaine Fortin-Tardif (Fondatrice du CPE Joie de vivre)

                     Lucie Martin (Directrice adjointe)

                     Édith Bellavance (Directrice adjointe)

 

1993: La halte-garderie est devenue "Garderie Joie de vivre" et le pionnier de l’intégration des enfants handicapés et des enfants issus de milieux défavorisés.

 

1997: La garderie est devenue un organisme sans but lucratif subventionné par le Ministère de la famille et a changé d'appellation pour "Centre de la petite enfance Joie de vivre".

 

1998: Le volet familial reconnaissait ses premières responsables de service de garde (RSG) en milieu familial qui comptait 125 places subventionnées réparties entre 21 services de garde en milieu familial.

 

1999: Le CPE Joie de vivre a étendu ses services de garde jusqu’à St-Blaise-sur-Richelieu avec l’ouverture du service de garde en installation "Les p’tits bouts d’entrain".

    

 

 

 

2003: Une troisième installation "Les amis de la rivière" ouvre ses portes afin d’offrir un service de garde aux enfants du quartier Notre-Dame-Auxiliatrice et des alentours.

  

 

2005: Le service de garde en installation de la rue Roman, se  choisit un nouveau nom: "L’envolée des papillons" afin de se distinguer des autres composantes.

  

 

2006: Le CPE Joie de vivre a vécu un grand changement, le volet familial est devenu le bureau coordonnateur de tous les services de garde en milieu familial reconnus de la MRC de St-Jean-sur-Richelieu (à l’exclusion des secteurs St-Luc et L’Acadie).

 

 2017: Le champ des rêves arrive dans le petit village de St-Alexandre à la demande des citoyens et du maire en poste (60 places).


Aujourd'hui, le CPE Joie de vivre,

c'est 1087 places et plus de 80 employés.