Si vous voyez cet avis, votre navigateur ne supporte pas correctement les recommandations de la W3C sur le XHTML et le CSS.

Les sphères de développement

La dimension affective :

La satisfaction des besoins affectifs de l’enfant est tout aussi vitale que celle de ses besoins physiques. Par cette dimension, l’éducatrice permet à l’enfant de développer sa capacité d’exprimer et de contrôler ses émotions, par exemple en mettant des mots sur ce qu’il ressent (ex. : « on dirait que tu es fier de toi », « je pense que tu es fâché »). De plus, l’enfant apprendra à construire et à renforcer son estime de soi par des activités lui offrant l’occasion de découvrir qui il est, en quoi il est unique et de lui apprendre à faire des choix et à exploiter ses forces. Tout cela l’amènera à se construire une identité personnelle.

La dimension physique et motrice :

Cette dimension fait référence aux besoins physiologiques, physiques, sensoriels et moteurs de l’enfant. Le développement de ses habiletés motrices (agilité, endurance, équilibre, latéralisation, etc.) comprend la motricité globale (ramper, marcher, saisir un objet…) et la motricité fine (dessiner, enfiler des perles, découper…). Cette dimension favorise le développement physique et moteur tout en menant les enfants à acquérir de saines habitudes de vie.

La dimension sociale et morale :

Le CPE offre à l’enfant l’occasion d’apprendre à entrer en relation avec d’autres, à exprimer et contrôler ses émotions, à se mettre à la place de l’autre et à résoudre des problèmes. L’acquisition d’habiletés sociales et l’émergence d’une conscience du bien et du mal lui permettent d’entretenir des relations de plus en plus harmonieuses avec son entourage et de tenir compte de la perspective des autres avant d’agir.

La dimension cognitive :

Un milieu de vie stimulant permet à l’enfant de développer ses sens, d’acquérir des connaissances et des habiletés nouvelles ainsi que de comprendre de plus en plus le monde qui l’entoure. L’éducatrice soutient les enfants sur ce plan en favorisant chez eux la réflexion, le raisonnement et la créativité.

La dimension langagière :

Le développement du langage et de la représentation symbolique est renforcé par la vie de groupe. L’éducatrice contribue au développement des enfants sur ce plan en parlant avec eux et en les aidant à exprimer de mieux en mieux leurs besoins et émotions, à poser des questions, à améliorer leur prononciation et leur vocabulaire. La création artistique permet à l’enfant d’exprimer ses idées et ses émotions de manière plus nuancée ; par des jeux de rôles, des dessins, des mouvements de danse etc.



 

Référence :
Accueillir la petite enfance, Le programme éducatif des services de garde du Québec.